Justification de la contraception

Forum: Discutions libre
Forum de dialogues libre, espace détente et blague.
Répondre
proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 21 déc. 2005 04:34

Message par proserpina

LumendeLumine a écrit :
proserpina a écrit :A vous entendre une femme n'a pas le droit de disposer de son corps, elle ne peut avoir de desir , elle ne peut avoir de libido. Elle est contraite à enfanter alors meme que cela fout sa vie en l'air.
Ses études ne compte pas, son plan de carrière ne compte pas, ses désirs ne comptent pas, elle doit tout sacrifier et n'a d'autres solution que de rester vierge pour pouvoir esperer pouvoir determiner son avenir sereinemnet
À t'entendre, proserpina, on croirait que les femmes n'ont pas eu de libido ni de désir avant l'invention de la pilule.

Avoir une libido ne signifie pas "obéir à ma libido". Les êtres humains ne sont pas faits pour obéir à leurs pulsions mais bien à en être maîtres: le fait que la sexualité soit liée à la procréation nous rappelle sans cesse qu'elle se doit d'être liée à la fidélité des parents l'un envers l'autre, pour le bien des enfants. Corrompre la sexualité dans sa dimension biologique, c'est en faire une chose dénaturée, c'est libérer la libido d'une manière contraire à la dignité humaine. Ce qui constitue la dignité humaine est ce qui respecte sa nature, et sa nature sur le plan de la sexualité consiste en ce que l'amour conjugal est ordonné au bien des enfants, par sa dimension essentiellement procréatrice.

Il n'y a rien là de bien compliqué à comprendre: la sexualité humaine est une chose, la contraception artificielle la dénature, ce qui est contraire à la dignité humaine.


Ah ah ah à t'endentre on a l'impression que les femmes n'ont pas le droit de beneficier du progrès qui leur permet de maitriser leur choix d'etre mère :lol:

Et puis...
Oh mon dieu lumen quelle horreur, j'espere que tu n'es pas vacciné!!! Tu corromprais ta dimension biologique!!
J'espère que tu ne prends de médicaments pour ne pas détruire ton equilibre biologique!! tu pourrais meme etre corrompu et empecher les gentils microbes que dieu t'envoie de coloniser ton corps :lol:

Merci de ne pas dire n'importe quoi s'il te plait, ce n'est pas la dimension biologique qui gene le vatican c'est le sexe!! La dimension biologique ne gene guère le vatican dans les autres cas ;)

Quant au bien des enfants, excuse moi mais c'est toujours ceux qui ne peuvent pas en avoir qui se permette d'en parler le plus, eleve donc une nombreuse famille avant de te permettre de donner des leçons s'il te plait :lol:

Ce n'est pas à moi que tu vas venir parler du bien des enfants, j'en eleve moi mon coco 8-) Et je ne vois pas en quoi la naissance d'un quinzième gosse non-désiré me ferais mieux aimer les 14 premiers, ni ferais de moi une femme heureuse et epanouie :lol:



Et ne vient pas me dire que serait bien de mettre un 15ème enfant au monde parce que la planète est pleine comme un oeuf mais cela le vatican ne le prend pas en compte BIEN SUR!!


Merci de ne pas decider à la place des femmes ce qui est bien pour elle, elles sont bien assez intelligentes pour se debrouiller toute seule;) Quant il y aura quelques femmes cardinale, elles prendront peut être plus au sérieux des régles edicté par des barbons celibataires ;)
Parce que la vérité est là : toutes les femmes des pays riches ktos ou pas utilisent la contraception et à part les rares extremistes tout le monde se balance de ce que dit le pape en la matière :lol:

Je crois que nous n'avons pas la meme conception de la dignité humaine , pour toi l'homme n'a aucune valeur propre et la femme encore moins!

Edicter des regles iniques et impraticables pour culpabiliser les contrevenants en est des meilleurs exemples.
Tu sais que la masturbation est naturelle? Qu'elle est absolument necessaire à l'age de l'adolescence à la mise en place d'une sexualité epanouie?

Et c'est toi qu'il parle pulsions qu'il faut maitriser :lol:
Je crois que Septour a tout dit : tenter de juguler nos instinct sans chercher aucunement à comprendre la réalité des faits est ridicule.

Trè efficace du reste au sein meme du clergé : les 13% de de pretres séropositifs en afrique ont certainement attrapé le virus avec les tranfusions :lol:


Tu deformes les faits et le problème pour répondre à coté de la plaque. Il ne s'agit pas de faire l'apologie du sexe à tout va. On peut très bien prendre la pilule et rester fidèle :lol:

Que peut bien vouloir dire
l'amour conjugal est ordonné au bien des enfants, par sa dimension essentiellement procréatrice.

Alors les steriles n'ont pas le droit de faire l'amour :shock:
Et que fais tu de la dimension essentiellement créatrice pour les rares ont un cycle suffisamment regulier pour arriver à reguler les naissances. Le "essentiellement procréatrice" ne veut plus rien dire alors ;)

L'amour conjugal ne se limite pas au bien des enfants ne t'en déplaise :lol: Il sert aussi et surtout à renforcer la cohésion du couple. Excuse moi mais si je refuse mon lit à mon mec au pretexte que je ne veux pas d'autres d'enfant , je ne crois pas que la cohesion du couple en sera renforcé :lol: C'est certain qu'il n'aura pas envie d'aller voir ailleurs :lol:

Redescend sur terre s'il te plait et interesse toi à la vraie vie des gens et nn pas à la vie révée du vatican..


De toute façon, vous allez avoir bientôt un gros gros problème avec la contraception.
La contraception naturelle est accepté, pourquoi? A mon humble avis, parce qu'lle n'est pas fiable et parce que vous pensez que le meilleur moyen de responsabiliser les individus quant à leur sexualité est de leur faire courir un risque

Que ferez vous (excuse moi mais comme tu fais parti des 5% de Ktos fondamendalistes qui approuve sans aucune aucune reflexion les vaticanes assertions, je t'associe aux preneurs de decisions ;) ) , je reprends donc : comment ferez vous quand la contraception naturelle sera fiable à 100% ??

Pour le moment il n'existe aucune contraception fiable à 100% (meme pas la pilule) mais avec l'arrivée des analyses d'urine accessible à domicile et les progrès de l'electronique. Bientôt les femmes des pays riches auront accès à des moyens naturels extrement fiable , facile à réaliser (parce que la méthode billings en plus d'etre assez inneficace est vraiment un tue- l'amour :lol:).

Pour ma part, le vatican n'a pas à se meler de politique social, ce n'est pas son role, il n'y connait rien et par la nature meme des decideurs qui sont completement etrangers à la vie famillliales et à la vie sexuelle , c'est forcement en decalge complet avec la réalité ;)
Modifié en dernier par proserpina le 21 déc. 2005 06:23, modifié 1 fois.

Agnos


Messages : 11
Enregistré le : 07 oct. 2005 03:21

Ecrit le 21 déc. 2005 05:11

Message par Agnos

Il n'y a rien là de bien compliqué à comprendre: la sexualité humaine est une chose, la contraception artificielle la dénature, ce qui est contraire à la dignité humaine.

Donc un myope ne doit pas porter de lunettes car ca dénature sa mauvaise vue, et porte donc atteinte a sa dignité ?
On doit faire 30 km à pieds pour aller au boulot car une voiture, c'est contre nature, on a des jambes pour se déplacer ?
...etc

J'ai beaucoup de mal à comprendre la logique des marionnettes du Vatican.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 21 déc. 2005 07:40

Message par LumendeLumine

La finalité de l'acte conjugal est double: la procréation et l'union de l'homme et de la femme.

Toute opération qui vise à en contredire la finalité en fait une chose contre-nature.

Tel n'est pas le cas, par exemple, du vaccin, qui ne fait qu'aider le système immunitaire à accomplir sa fonction: la finalité du système immunitaire est la défense contre les invasions, et le vaccin s'inscrit dans cette finalité.

De même, l'automobile ne contredit pas la finalité de la marche: s'en servir ne change rien au fait de marcher. La finalité de la marche est de se déplacer: si l'on voulait marcher sans se déplacer, c'est ça qui serait étrange.

La contraception naturelle est acceptée (il me semble que j'ai expliqué ça plus haut? enfin) parce que chez l'être humain, l'acte conjugal est de soi, naturellement, ouvert à la vie, avec ses cycles fertilité/infertilité. Quand on respecte la nature de l'acte sexuel, on en respecte la dimension procréatrice - qui ne signifie pas "fécond à tout coup"!

proserpina a écrit :Que ferez vous (excuse moi mais comme tu fais parti des 5% de Ktos fondamendalistes qui approuve sans aucune aucune reflexion les vaticanes assertions, je t'associe aux preneurs de decisions ) , je reprends donc : comment ferez vous quand la contraception naturelle sera fiable à 100% ??
Comme à chaque fois qu'on donne plus de contrôle à l'homme (ce qui veut dire la femme, ici, :wink: ), c'est peut-être bien en soi, mais c'est toujours courir le risque qu'il s'en serve à tort. La contraception naturelle n'est pas acceptée parce qu'elle est moins fiable, mais parce qu'elle est naturelle: si elle peut devenir plus fiable, tant mieux à mon avis! Tant mieux si des méthodes naturelles remplacent les méthodes artificielles, s'en tenir à ces méthodes démontrera une meilleure compréhension de la sexualité. Cependant, on doit craindre que les mêmes effets secondaires apparaissent: peu d'ouverture à l'enfant dans le couple, mauvaise perception du "contrôle" qu'on a sur cet enfant qui en fait est un don gratuit et non un dû. Tout ceci peut, avec une catéchèse appropriée, être évité dans une large mesure. À condition d'éduquer chrétiennement tout un chacun, on pourrait avoir une planification familiale saine et dans le sens véritable de la sexualité.

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 21 déc. 2005 07:55

Message par proserpina

LumendeLumine a écrit : Cependant, on doit craindre que les mêmes effets secondaires apparaissent: peu d'ouverture à l'enfant dans le couple, mauvaise perception du "contrôle" qu'on a sur cet enfant qui en fait est un don gratuit et non un dû. Tout ceci peut, avec une catéchèse appropriée, être évité dans une large mesure. À condition d'éduquer chrétiennement tout un chacun, on pourrait avoir une planification familiale saine et dans le sens véritable de la sexualité.


Peu d'ouverture à l'enfant dans le couple :shock: :shock:

ah ah ah! L'enfant n'a jamais eu autant d'importance au sein du couple que maintenant! :lol:

Merci de lire quelque specialistes de sociologie historique (elisabeth badinter a ecrit un beau libre sur ce sujet ;) ) avant d'ecrire des enormités!!

De surcroit l'enfant en tant que tel n'a jamais ete respecté comme maintenant :wink: Ton beau raisonnement est completement caduque :lol:

De plus, ton explication qui accepterai la contraception naturelle au pretexte qu'elle respecte les rythmes de fécondité n'est pas recevable pour le preservatif par exemple ;)

En effet le preservatif ne modifie aucun cycle hormonaux, il ne fiat rien de plus qu'empecher la rencontre des gametes males et femelles... c'est à dire EXACTEMENT le meme procédé que dans la méthode naturelle dit du coitus interuptus béni par le clergé pour les mauvais resultats et la frustation qu'elle provoquait :lol:

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 21 déc. 2005 23:57

Message par ahasverus

À t'entendre, proserpina, on croirait que les femmes n'ont pas eu de libido ni de désir avant l'invention de la pilule.

Masters et Johson ont demontre qu'en 1960, 85% des femmes ne connaissaient pas l'orgasme. Alors ne parlons pas de libido SVP.

Tout le reste c'est de la doctrine catho sans aucune base autre que theologique.
Le clerge s'est interdis les plaisir sexuel alors on ne va surtout pas le liberaliser.
Les êtres humains ne sont pas faits pour obéir à leurs pulsions mais bien à en être maîtres:

C'est ecrit ou ca, autre part que dans des ecrits d'andocrates moralement chatres.
L'eglise ne peut pas controler alors on utilise la culpabilite.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 22 déc. 2005 00:26

Message par ahasverus

xav a écrit :
ahasverus a écrit :
Clotilde a écrit :[quote="ahasverus"]Les discussions avec moi sont impossibles parce que je veux tuer des poncifs quand j'en vois.


charité bien ordonnée commence par soi-même.... 8-)

Poncif comme le culte idolatre de la virginite et de la chastete qui sont a la base d'un des plus grands crime contre l'humanite de l'histoire.
Hitler a tue 6 millions de juifs. Le Sida devra tuer combien de millions d'etre humains avant que l'Eglise catho reconnaisse son erreur.

Parfois je me demande si l'Eglise catho n'a pas un agenda cache: Interdiction de la contraception -> surpopulation -> destruction de l'environment -> fin du monde -> second retour.


T'es parano ?
ahasverus, tu deviens grave, mais alors la complètement. A un tel point qu'il n'est plus possible de discuter avec toi. Tu pourris toute conversation, tu n'as que le Vatican à la bouche. Il n'est plus possible de partager ses point de vue à un tel point que tu ramène tout tojours à tes Philipinnes et à ta vision noir et désepérante de la vie de notre monde présent. Pourquoi encore discuter, ton jugement est fait, ls Kto veulent la mort de tous, le Vatican va bientôt lancer ses bombes nucléraires. Attention tous au abris, ils veulent détruire l'humanité, cricifier tous les musulmans, émasculer et exsiser tous les francs-mac, écraser tous les pauvres. Pour enfin vivre entre chrétiens. Ouais, c'est tout à fait ca et c'est pour ca que je suis renztré au séminaire comme tout ceux qui y sont d'ailleurs. D'ailleurs c'est un secret, il faut pas le dire, mais on a même un cours pour apprendre à fabriquer des bombes et piloter des avions ! Si tu veux par mp je peux te dire quamd est programmé le décolage des bombs atomiques. D'ailleurs on a même un abri anti atomique au séminaire pour le jour prévu...

Bon assez déliré, j'ai autre chose de plus intéressant à faire.[/quote]
Et toi tu es incapable de prendre le second degre.
Quioque.
Pas besoin de bombes nucleaires, la bombe de la surpopulation est amplemant suffisante.
Dois je te rappeler l'attitude du Vatican a la conference du Caire?
Nous sommes 6 milliards, bientot 7.
La foret Amazonienne, poumon de la terre est en train de mourir. Tu as vu les photos des Rios a sec? Ca c'est l'homme et rien que l'homme.
La banquise recule tous les ans au point qu'on programme la fin de l'Ours blanc pour 2010. On prevoit la fin du Gulf Stream et une periode glaciaires en Europe occidentale.
L'augmentation de population provoque une demande croissante d'energie.
Les petits chinois veulent aussi des voitures et de immeubles a ascenseurs. On ne va pas leur refuser, non?
Immagine ce qui va se passer quand l'Afrique sortira de son marasme economique.

Oui je parles des Phillipines, meme si ca te fait vomir.
La realite elle n'est pas en Europe ni aux USA ni au Canada. Elle est au Bresil, au Mexique, aux Indes, au Bengladesh, en Indonesie, au Caire, a Kinshasa et bien sur a Manille.
Ton probleme c'est ton refus de voir une verite.

Oui je ricanne avec le SIDA. Mais je suis oblige de voir les faits.
Un continent surpeuple ou les habitants tombent comme des mouches. Dans le temps il y avait la peste pour regler les problemes de surpopulation, puis il y a eu les grandes famines. Maintenant c'est le SIDA et comme par hazard, qui va s'immisser dans la prevention avec des collections de mensonges a faire hurler tous les experts?

Quand tu seras ordonne demande a te faire muter dans une zone de surpopulation comme Kinshasa ou Rio ou Delhi au lieu d'un presbytere bien confortable de la banlieu de Bruxelles.
Tu es un idealiste qui a toujours vecu dans un milieu protege et tu ne supporte pas qu'on essaye d'arracher tes lunettes roses.
6 mois a dans les favelas de Rio ou Sao Paolo ou dans les slums de Bombay ou les smoky mountain de Manille et si tu n'es pas au premier rang a distribuer des pilules, c'est que tu es sans coeur.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 22 déc. 2005 00:47

Message par ahasverus

Comme à chaque fois qu'on donne plus de contrôle à l'homme (ce qui veut dire la femme, ici, ), c'est peut-être bien en soi, mais c'est toujours courir le risque qu'il s'en serve à tort

C'est qui "ON"?
L'homme serait il tellement un etre immature qu'un organisme extraordinaire devrait etre la pour le controler?

Les methodes dites naturelles dont Lumen parle avec tellement de chaleur ne marchent que pour ceux qui en ont le moins besoin. Les pays riches ou les gens sont eduques et peuvent comprendre.
Par contre les pays pauvres, ceux qui en ont le plus besoin a cause de veritables problemes de surpopulation, le manque d'education empeche la comprehension.
C'est plus facile d'elever 15 enfants au Quebec que 5 enfants au Mali.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Clotilde


Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2005 20:20
Localisation : Québec

Contact :

Ecrit le 23 déc. 2005 19:23

Message par Clotilde

ahasverus a écrit :La foret Amazonienne, poumon de la terre est en train de mourir. Tu as vu les photos des Rios a sec? Ca c'est l'homme et rien que l'homme.
La banquise recule tous les ans au point qu'on programme la fin de l'Ours blanc pour 2010. On prevoit la fin du Gulf Stream et une periode glaciaires en Europe occidentale.


ouh la mechante Eglise qui fait mourir le poumon de la terre avec ses missels et fondre la banquise avec ses bougies et stoppe le gulf stream avec ses..??...prières..??? :lol: :lol: :lol:



avec des collections de mensonges a faire hurler tous les experts


là c'est moi qui ricane... :lol:
...et le mensonge du préservatif fiable à 100%, ça te dit rien? :(

Clotilde


Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2005 20:20
Localisation : Québec

Contact :

Ecrit le 23 déc. 2005 19:28

Message par Clotilde

ahasverus a écrit :
Les êtres humains ne sont pas faits pour obéir à leurs pulsions mais bien à en être maîtres:

C'est ecrit ou ca, autre part que dans des ecrits d'andocrates moralement chatres.


c'est écrit dans la loi de la nature...tu n'as qu'a essayer par toi-même pour voir si laisser libre cours à tes pulsions en tout genre te rends heureux et ceux qui t'entourent également...pour autant que ton voisin ne fasse pas la même expérience que toi au même moment, tu risques d'avoir quelques déceptions, si ce n'est de ne plus avoir le 'loisir' d'essayer... 8-)

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 24 déc. 2005 04:40

Message par proserpina

Clotilde a écrit :
ahasverus a écrit :La foret Amazonienne, poumon de la terre est en train de mourir. Tu as vu les photos des Rios a sec? Ca c'est l'homme et rien que l'homme.
La banquise recule tous les ans au point qu'on programme la fin de l'Ours blanc pour 2010. On prevoit la fin du Gulf Stream et une periode glaciaires en Europe occidentale.


ouh la mechante Eglise qui fait mourir le poumon de la terre avec ses missels et fondre la banquise avec ses bougies et stoppe le gulf stream avec ses..??...prières..??? :lol: :lol: :lol:



avec des collections de mensonges a faire hurler tous les experts


là c'est moi qui ricane... :lol:
...et le mensonge du préservatif fiable à 100%, ça te dit rien? :(



Heureusement que la maojorité des terriens ne suivent plus les preceptes du vatican, cela a permis de réduire considérablement la natalité . Tout le monde est d'accord que cela permet de limiter grandement la production de gaz à effet de serre et le rechauffement de la planète..

Si le vatican se préoccupait d'avantage de la planète plutot que de vouloir avoir 7 gosses par femmes , la planète ne s'en porterai que mieux :lol:

Quant au préservatif fiable à 100% , qui donc à dit cela? :roll:

Facile d'affirmer sans preuve :lol:

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 24 déc. 2005 05:12

Message par ahasverus

Clotilde, il y a des coups de pieds au cul qui se perdent avec toi tellement tu est aveuglee par tes doctrines.

Clotilde a écrit :
ahasverus a écrit :La foret Amazonienne, poumon de la terre est en train de mourir. Tu as vu les photos des Rios a sec? Ca c'est l'homme et rien que l'homme.
La banquise recule tous les ans au point qu'on programme la fin de l'Ours blanc pour 2010. On prevoit la fin du Gulf Stream et une periode glaciaires en Europe occidentale.


ouh la mechante Eglise qui fait mourir le poumon de la terre avec ses missels et fondre la banquise avec ses bougies et stoppe le gulf stream avec ses..??...prières..??? :lol: :lol: :lol:



Tu vas sans doutes pretendre que l'explosion de la population est un mythe.
En 2020 on sera 14 milliards. Le double d'aujourd'hui.
Avant la fin du siecle on aura passe les 100 Milliards.
Croissez et multipliez jusqu'a etre aussi nombreux que les grains de sables disait il.
Celui qui a dit ca etait un ignoraminus en ecologie. Il avait des excuses, il vivait dans le desert il y 4,000 ans a l'epoque ou la mortalite infentile obligeaient les femmes a devenir des poules pondeuses et l'esperence de vie moyenne tournait aux alentours de 30 ans.
Sais tu que si on devait suivre les precepts du vatican, dans 200 ans, les terres emmergees seraient comme une station de metro a l'heure de pointe.
Je te suggere de te trouver une copie de"Solian Green" avec Charlton Heston. Tu auras une idee de l'avenir que le Vatican veut nous imposer.
Le Vatican n'est pas seul, les islamistes sont co-coupables.
Le vatican a reussi a faire derailler la conference du Caire avec l'aide de la Lybie, l'Iran, l'Arabie Saoudite, etc. Des pays de bonne compagnie.
La foret amazonienne, la fonte des glaces, le renversement du Gulf Stream sont des avertissements de la nature qu'on ne peut pas ignorer.

Comme tu le sais le pays avec la plus haute densite catho est le Bresil, donc tres peu de contraception et d'avortement. Alors on utilise la seule option restante, on abandonne
Resultat:
Au Brésil, ils sont si nombreux qu'ils constituent tout gosses des bandes organisées de voleurs et d'assassins. La Police Brésilienne, impuissante à endiguer ce fléau, en est arrivée à régler ce grave problème social en les tuant à titre préventif: exactement comme de la dératisation ! Voulez-vous en arriver là partout ? La prolifération planétaire de cette progéniture indésirable est, et sera de plus en plus, une source de désordres illimités pour l'humanité.


Clotilde a écrit :
avec des collections de mensonges a faire hurler tous les experts


là c'est moi qui ricane... :lol:
...et le mensonge du préservatif fiable à 100%, ça te dit rien? :(

Pour le preservatif, les menteurs sont les soi disant "experts" du vatican que tu preferes croire plutot que L'Organisation Mondiale de la Sante, le Center of Desease Control et une bonne centaines d'autre organisations aussi serieuses et competante l'une que l'autre, compris le professeur Montagne, le co-decouvreur du virus du SIDA.
Je tre suggere de lire les critiques de l'aericle du Vatican qui demontre comment les chiffres ont ete traffiques pour soutenir la these.
Un vrai scandale qui dans un autre cas aurait discredite son auteur aux yeux de ses conferes s'il n'avait pas ete envoye en tole pour faux et usage de faux
La meilleure concerne la permeabilite des capottes au virus du SIDA. Ca devrait faire reflechir tous les professionels de la sante dont les gants sont dans le meme latex que les preservatifs. Si le Vatican avait raison, il n'y a plus un sero positif dans les hopitaux, les dentistes, les hospices, les homes de SDF, etc. :lol:

De quoi te faire reflechir:
Les « morts vivants » du Vatican
http://politique.eu.org/archives/2004/02/5.html
Mais bien sur un doctorat en Thomisme est une preuve de competances biologiques.
Depuis que le condom a ete liberalise dans les pays occidentaux, le SIDA a degringole. Mais ca on ne le dit pas dans les "Petites communeautes" dont tu es si fiere.
Les pays en voie de developpement auraient ils des condoms de seconde qualite? :lol:
Si tu as un minimum d'honnetete intelectuelle cherche "SIDA + Preservatif" sur Google.

Moi j'ai pas envie de ricanner mais de pleurer devant autant d'ignorance.

Tu veux des mensonges du Vatican pour ta collection?

EPIDEMIOLOGIE, DEMONOLOGIE: Vatican 2002, le péché responsable des maladies
Posté le Dimanche 10 février à 09:56:34
Médecine

C'est officiel, les épidemiologistes ont tout faux: la vraie origine des maladies c'est le péché et les comportements immoraux, selon un chef du bureau d'aide humanitaire du Vatican. http://www.thetimes.co.uk voilà qui ira à merveille avec les diplômes d'exorciste medito.

La maladie est provoquée par le péché selon un officiel du Vatican
.....etc

http://www.0plus0.com/article.php?sid=176

Dans certaines sociétés existent des associations professionnelles d'éducateurs, de conseillers et de thérapistes du sexe. Parce que leur travail se base souvent sur des théories erronées, sans valeur scientifique, imperméables à toute véritable anthropologie, qui ne reconnaissent pas la valeur de la chasteté, les parents devront être très réservés vis-à-vis de tels groupes, quel que soit le type de reconnaissance officielle dont ils aient pu bénéficier. De leur façon d'agir, et aussi de leur publications, souvent largement diffusées en certains pays, il est facile de se rendre compte de l'incompatibilité qui existe entre leur abord de la sexualité et l'enseignement de l'Eglise en la matière.

http://www.vatican.va/roman_curia/ponti ... ty_fr.html
Pour ton information, la sexologie est une science a part entiere enseignee dans la plupart des universites, y compris un grand nombre d'universites catholiques.
Un autre element de desinformation Vaticane
En fait l'Eglise se trouve devant le meme probleme que du temps de Galilee alors on demonise a tours de bras en comptant sur des oies blanches et des puceaux pour avaler les couleuvres.
D'ailleurs Joseph Cardinal Suenens, primat de Belgique l'avait declare dans un grand quotidien Belge, La Libre Belgique, en 1968 "Nous sommes en train de refaire l'erreur du proces de Galilee"

Clotilde a écrit :c'est écrit dans la loi de la nature...tu n'as qu'a essayer par toi-même pour voir si laisser libre cours à tes pulsions en tout genre te rends heureux et ceux qui t'entourent également...pour autant que ton voisin ne fasse pas la même expérience que toi au même moment, tu risques d'avoir quelques déceptions, si ce n'est de ne plus avoir le 'loisir' d'essayer...

Question tellement tendencieuse qu'elle est absolument stupide.
Une seule reponce possible a ca
[img]http://www.awid.org/images/women400x90.jpeg[/img]
[img]http://www.awid.org/images/name_fr.gif[/img]
Sexualité et Droits Sexuels
Décembre 2003
Cette publication traite des progrès juridiques internationaux concernant les droits sexuels de tous les peuples et des femmes, en particulier, ainsi que des menaces, des défis et des opportunités de ces réalisations, qui vont de paire avec le progrès culturel. Il présente également les mécanismes internationaux connexes et les instruments et les faits et les chiffres qui reflètent les violations de ces droits.

Aperçu

Au cours du XVè Congrès Mondial de la Sexologie, l’Assemblée Générale de l’Association Mondiale pour la Sexologie a approuvé les amendements à la Déclaration des Droits Sexuels, établissant que « .. Les droits sexuels sont des droits humains universels, basés sur la liberté inhérente, la dignité et l’égalité de tous les êtres humains. Puisque la santé est un droit fondamental, la santé sexuelle doit être aussi un droit humain fondamental. » De plus, elle déclare qu’en vue de s’assurer que les êtres humains et les sociétés développement une sexualité saine, il est nécessaire pour toutes les sociétés de reconnaître, de promouvoir, de respecter et de défendre les droits à la liberté sexuelle et à l’autonomie sexuelle, par tous les moyens disponibles. Cela inclut le droit à l’intégrité sexuelle et la sécurité du corps sexuel, le droit à l’intimité sexuelle et à l’équité sexuelle, le droit au plaisir sexuel et à l’expression émotionnelle ; le droit de s’associer librement sexuellement et de faire des choix reproductifs libres et responsables ; les droits aux informations sexuelles basées sur des enquêtes scientifiques, à une éducation sexuelle compréhensible et aux soins de santé sexuelle. « La santé sexuelle est le résultat d’un environnement qui reconnaît, respecte et exerce ces droits sexuels », affirme la Déclaration.

http://www.whrnet.org/docs/enjeux-sexualite-0312.html
Le neuropsychologue James W Prescott s'est livré à une étonnante analyse statistique portant sur quatre cents sociétés pré - industrielles de cultures différentes, et il a trouvé que celles où une affection physique était prodiguée aux tous petits avaient tendance à éviter la violence. Cependant, des sociétés ou ce comportement n'est pas de règle produisent tout de même des adultes non violents si l'activité sexuelle n'est pas réprimée chez les adolescents.

Une société qui témoigne de l'affection physique aux tout jeunes enfants et de la tolérance à l'égard du comportement sexuel prémarital n'a que 2% de chances de devenir physiquement violente. La probabilité qu'une telle corrélation soit due au hasard est de 1/125000. "

James W. Prescott est neuropsychologue et gestionnaire dans le domaine de la santé au National Institute of Child Health and Human Development (Institut National de la Santé des Enfants et du Développement Humain) à Bethesda au Maryland. Il est membre du comité de direction de l'American Humanist Association (Association humaniste américaine)
Un peu plus competant qu'un theologien de la curie

Une etude sur les bombes humaines islamiste a demontre une corelation entre tendance suicidaire et frustration sexuelles.

Sort ton nez de ton missel et tu pourrais apprendre quelque chose.
Le vatican est le dernier organisme a avoir la moindre competance sur les lois de la nature
Modifié en dernier par ahasverus le 24 déc. 2005 05:45, modifié 1 fois.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Clotilde


Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2005 20:20
Localisation : Québec

Contact :

Ecrit le 24 déc. 2005 05:27

Message par Clotilde

proserpina a écrit :Heureusement que la majorité des terriens ne suivent plus les preceptes du vatican,


je suis désolée de te décevoir mais TOUT les terriens suivent trés strictement les préceptes de l'Eglise....tu es la première à le dire, et Ahasverus avec, en affirmant que la propagation du sida est de son fait... :!: Oui, c'est vrai que la plus part, sauf quelques coinçés catho, se rient de sa position sur la fidélité dans le couple et le respect de l'autre, mais quand ces derniers se retrouvent pour une aventure d'un soir, là subitement les préceptes de l'Eglise refont surface et s'imposent avec force, bien plus fortement que leur désir: non, non, non, ils n'utiliseront jamais jamais jamais le préservatif avec leur multiple partenaires, c'est pas bien... :lol: :lol: :lol:

C'est sûrement ça d'ailleur qui explique le refus du port du préservatif dans les boites gay parisienne... :lol: :lol: :lol:




Tout le monde est d'accord que cela permet de limiter grandement la production de gaz à effet de serre et le rechauffement de la planète..


ce n'est pas quelques naissances en moins qui y changeront quoique ce soit...mais plutôt un autre mode de consommation...ah mais oui, c'est vrai, c'est sûrement l'Eglise qui incite à la consommation à outrance.... :lol:


Si le vatican se préoccupait d'avantage de la planète plutot que de vouloir avoir 7 gosses par femmes , la planète ne s'en porterai que mieux :lol:


:lol: :lol: :lol:


Quant au préservatif fiable à 100% , qui donc à dit cela? :roll:


ah non, c'est vrai, c'est pas 100% c'est 99%....on se garde le 1% de marge, histoire de pouvoir se 'laver les mains'.... :lol: :lol: :lol:

Facile d'affirmer sans preuve :lol:


allons, allons, tu as déjà oublié les affirmations de la papesse de l'OMS... :shock:

Donnes-moi donc une référence parmi les organismes officiels (publicisés) qui luttent contre le sida et qui ose reconnaître que le préservatif n'est pas fiable.... :?: :?: :?:

La France est le seul pays européen a avoir misé exclusivement sur l'usage du préservatif dans ses campagnes de lutte, et ça explique sûrement pourquoi son taux de contamination est 2 à 4 fois supérieur à celui des autres pays.... :roll:

Joyeux Noël :idea:

Clotilde


Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2005 20:20
Localisation : Québec

Contact :

Ecrit le 24 déc. 2005 05:34

Message par Clotilde

ahasverus a écrit :il y a des coups de pieds au cul qui se perdent


à qui le dis-tu... (ange)

Sort ton nez de ton missel et tu pourrais apprendre quelque chose.


sors ton nez de tes préjugés, tu pourrais apprendre quelque chose...de vrai... 8-)

Un autre son de cloche....

SIDA : "safe-sex ou save-sex? "
Extraits du livre de Daniel-Ange - Éditions le Sarment, Fayard.

Une prévention partiale: une information partielle...

A. Le préservatif:



DERNIÈRES DONNÉES SCIENTIFIQUES



Dans les nombreuses citations de médecins qui font l'essentiel de ce chapitre (l), on remar­quera certaines répétitions. C'est intentionnelle­ment que j'ai voulu citer différents praticiens, instituts médicaux ou facultés de médecine, afin de souligner les convergences. L'ennui: une cer­taine redondance. L'avantage: appuyer les faits par des analyses convergentes.





Note: (1). On trouvera tous les détails dans Thomas MONTFORT, Sida, le vaccin de la vérité, F.-X. de Guibert (2. édition 1996). Ainsi que: Pr Henri LESTRADET; Le Sida, propagation et pré­vention (rapport de la Commission Vil de l'Académie natio­nale de médecine), Éd. de Paris, 1996 (ici référencé: ANM, Comm. VTI). Avec leur accord, je m'inspirerai largement ici de leurs analyses et de leurs conclusions Voir aussi en annexe: « Aux médecins, le micro! »



Le préservatif : préparatif, palliatif ou dérivatif(1) ?



En Occident, face aux 2 causes majeures du Sida, la prévention se fait:

- contre la toxicomanie: opinion publique mobilisée, efforts gigantesques déployés, sensi­bilisation, accueil-écoute des jeunes, cures de désintoxication, trafiquants poursuivis et condamnés, seringues gratuitement distribuées, légalisation des drogues dites « douces », etc.

- contre la contamination par voie sexuelle (encore une fois, je me limite à celle-ci dans ce livre) : des campagnes tous azimuts pour... le préservatif! Exclusivement. Du moins en France.



Note: (1). Palliatif: au sens de pallier à une urgence, de faire face à. - Dérivatif: au sens d'occulter les problèmes de fond, d'éviter d'en affronter les causes.





UNE PRÉVENTION PARTIALE



Avoir courage et lucidité pour regarder en face le problème! Savoir objectiver,froidement la situation. Prendre un recul minimum par rap­port à nos réactions passionnelles qui brouillent toute analyse objective (1).

Se libérer du conformisme dominant, de la pensée unique imposée par lobbies et pouvoirs publics, pour aborder sereinement la question, pour appréhender honnêtement la réalité.

Bien sûr, dans des cas d'impossibilité de maî­trise de soi - surtout dans des populations dites " à risque" -, ce peut être un moindre mal néces­saire, un ultime recours: mieux que transmettre la mort (2). C'est évident! Mais à condition d'être honnête et de savoir :



a) que les dernières recherches scientifiques ont prouvé un énorme taux d'échecs, ce qu'en France on n'avoue jamais officiellement;

b) que la plupart des campagnes de prévention, toujours en France, relèvent en fait d'une induction aux comportements qui précisément véhiculent le virus.





Note: (1). * Un détournement pernicieux du sens du langage fait, par exemple, qu'il n'est plus possible de parler de préservatif, sans être jugé" contre ", de s'interroger sur la prévention, sans être accusé de pactiser avec la maladie, voire d'être taxé d'homo­phobie, sous prétexte de critiquer certaines revendications homosexuelles. Une pensée totalitaire pése sur le Sida, et la police des idées est très active dans certains milieux associatifs, qui ne craignent pas de jeter l'opprobre sur ceux qui analysent le conformisme dominant et posent les problèmes.. Tony ANA­TRELLA, La Croix, 21/6/1996.



Note: 2. Pour le milieu à risques dans lequel il exerce son minis­tère, un Guy GILBERT peut écrire: * Chaque journaliste qui m'interroge me demande ma position sur ce sujet [le préserva­tif], qu'il juge prioritaire sur tout. Je refuse de répondre par oui ou par non. Vivant dans un univers de jeunes sans repères, sans tabous, sans barrières, les laisser partir un samedi soir " tirer une gonzesse" est impensable. Leur dire de réciter leur chapelet ou leur commenter la beauté de la chasteté serait absurde. Les laisser en vie d'abord, pour les appeler à réfléchir ensuite, me semble l'ordre des priorités. "Ne tue pas et défends-toi contre la mort" est un des dix commandements. Les inciter à acheter des capotes ou leur en donner est la meil­leure façon, au départ, de les sauver. Mais on n'en reste jamais là. Leur sexualité débridée appelle au secours. Le médecin des âmes que je suis ne manque jamais ces rencontres autour d'une table ou d'un bar, où les questions sur la sexualité déboulent entre la poire et le fromage. J'ai toujours été étonné de leur écoute profonde, belle souvent, accrochante toujours.Cité par Charles DELHEZ, s.j., Le Sida, coll. « Que penser de... »





Voyons de près ces deux points. D'abord repréciser le fait que:

« La contamination ne peut se faire que par un contact étroit entre un liquide organique contenant le virus, dont la présence n'est pas constante (sang, sperme, sécrétions cervico-vaginales et uré­tro-prostatiques) et une lésion érosive ou une ulcé­ration cutanéo-muqueuse d'origine traumatique ou infectieuse. C'est la conjonction de ces deux facteurs qui assure la contamination au cours des différents types de relation sexuelle. » ANM, Comm. VII.





1. Risques physiologiques: douze cligno­tants rouges!



. Aux USA, une étude de la University of Texas Medical Branch, fruit de onze équipes de recherches, indique que l'usage constant du pré­servatif dans des situations variées donne un taux moyen de protection de 69 % (31 % d'échecs). Dans l'étude concernant la contracep­tion, le taux d'efficacité est de 87 % (pourcen­tages sur une année d'utilisation (1).




. Des orifices de 10-12 microns de diamètre sont actuellement repérés dans les préservatifs: 100 virus pourraient y passer de front (1).



C.M. ROLAND, chef de, la section des Propriétés poly­mères du Naval Research Laboratory (Laboratoire de Recherche de la Marine des États-Unis) précise à ce sujet:



« La superficie des préservatifs apparaît comme une surface couverte de cratères ayant un diamètre de 15 microns environ et d'une profondeur de 30 microns. Pire même, dans l'optique de la transmis­sion du virus, nous avons découvert des canaux de 5 microns de diamètre qui traversent la paroi de part en part. En d'autres termes, cela signifie qu'il existe des passages qui établissent un lien de communication entre l'intérieur et l'extérieur du préservatif, et dont le diamètre est cinquante fois supérieur à celui du virus HIV."



Il y a vingt ans, le préservatif était jugé non fiable comme contraceptif. Or, le spermatozoïde est 30 fois plus gros que le virus VIH ! Preuve: l'apparition inquiétante des latex-babies : enfants conçus suite à un rapport « protégé ».



C.M. ROLAND, explique également dans Washington Pose du 25/6/1992:



« Le taux d'échec de 12 % des préservatifs, lors­qu'il s'agit de prévention de la grossesse, est à lui seul un argument contre leur usage, pour éviter de contracter une maladie qui est mortelle. De plus, du fait que le virus du Sida est beaucoup plus petit (de plusieurs ordres de grandeur) que le sperma­tozoïde, la situation est en réalité pire. La norme ASTM D3492, concernant les fuites des préserva­tifs, adoptée par la Federal Drug Agency, consiste dans l'observation visuelle de l'absence de toute fuite, lorsque le préservatif est rempli d'eau. Ce test est effectivement adéquat en ce qui concerne l'aptitude du préservatif à empêcher tout. passage de spermatozoïdes; mais il a été démontré inadé­quat en ce qui concerne la découverte de la pré­sence de trous dont la dimension est proche de celle du virus (qui a seulement 0,1 micron de dia­mètre). La conformité du préservatif à la norme susdite ne donne aucune certitude de son aptitude à empêcher le passage du virus (2)



Note: (1). «Selon le Dr Johanes LELKENS, professeur à l'Université de Maastricht et auteur d'une méta-étude, quand on parle du

virus du Sida, dont la taille est 30 fois plus petite que la tête d'un spermatozoïde, le danger augmente notablement. Le virus RN représente un minuscule disque de 0,1 micron de diamètre. Actuellement, les tests électriques de perméabilité des préservatifs sont capables de localiser des trous d'un dia­mètre variant de 10 à 12 microns; en d'autres termes, des ori­fices au travers desquels 100 virus pourraient passer de front. Mais qu'arrive-t-il aux trous plus petits? Les tests ne les loca­lisent tout simplement pas. En 1990, les professeurs G.B. DAVIS et L.W. SCHOROEDE [Journal of testing and evaluation] ont réalisé des orifices de 1 micron de diamètre (dix fois la taille du virus HIV) dans les préservatifs qui avaient subi avec succès les tests de contrôle: 90 % d'entre eux ont alors obtenu le même résultat satisfaisant lors de leur deuxième passage, comme si les trous n'existaient pas. Une expérience semblable, dirigée par RF. CAREY [Sexually transmitted diseases, 1992] a débouché sur des conclusions similaires. » Trans-vie Mag n° 79 du 8 mars 1995 (exemples cités par MONTFORT, Op. cit., p.45).



Note: (2). Méta-analyse de l'efficacité du préservatif dans la réduction de la transmission sexuelle du virus Hw, par Susan WELLER, in : Soc. Sc. Med., vol. 36, n° 12, pp. 1635-1664,1993. L'éditorial du New England journal of medicine (11/8/1994, vol. 331, n° 6, p. 391) qui rend compte des travaux de la Conférence inter­nationale de Yokohama, rappelle qu'au terme des études de synthèse du Pr S. WELLER « l'utilisation régulière de préserva­tifs réduit le risque de transmission à 69 %Déjà en 1988, N. HEARsT (JAMA 259, 2428-32), dans un travail émanant du

Centre californien d'études de prévention du Sida, donne un chiffre moyen de prévention de l'ordre de 90 % (10 % d'échec), par année d'utilisation, comparé au risque couru par des rapports hétérosexuels sans préservatif.





Le Dr SERFATY, directeur du Centre de régu­lation des naissances de l'hôpital Saint-Louis, le confirme (en ce qui concerne le % d'échec du préservatif en tant que contraceptif) :

« Le préservatif est un grand pourvoyeur d'IVG. Quelque 27 % des IVG réalisées à l'hôpital Saint­-Louis lui sont dues 2. » Le Monde, 28/5/1996.



Même le Guide de la contraception et de l'amour sans risques du Planning familial (couverture: cochons accouplés dans un lit!) avoue un taux d'échecs de 5-20 % comme contraceptif. (1)

Or, curieusement, ce taux d'échec - et celui avancé par l'OMS dans une fourchette approxi­mativement identique: 11 à 20 %, pour justifier l'emploi de la pilule - est évacué comme par enchantement, dès qu'il s'agit d'utiliser le pré­servatif dans la lutte contre le Sida! Pire: cer­tains dépliants continuent de le présenter comme un contraceptif (2).



En contraception, le taux d'échec varie entre 5à 12 % par couple et par année d'utilisation.



On voit mal comment le VIH, cinq cents fois moins volumineux qu'un spermatozoïde, bénéfi­cierait d'un taux d'échec inférieur (3). Il y a toute fois une énorme différence entre ces deux situations. En effet, lorsque - comme moyen de contracep­tion -le préservatif n'est pas parfaitement efficace, l'échec a pour conséquence le développement d'une nouvelle vie, alors qu'avec le VIH, l'échec c'est la mort à tout coup.(LESTRADET, Le Sida, propagation et prévention, p. 42.)



Note (1). Le Dr Patrick DIXoN, de son côté, signale que sur 100 jeunes patientes l'ayant utilisé comme contraceptif, environ 14 deviennent enceintes. Et contrairement à la fécondation pos­sible, on peut être contaminé par le Sida n'importe quel jour du mois. Pour les hommes comme pour les femmes, une seule fois suffit. Concluant cyniquement: «On peut avorter d'un bébé, mais on ne peut avorter du Sida », Op. cit., pp. 45-49.



Note (2). «Ce matin encore, une jeune fille est venue me dire qu'elle avait pris la pilule du lendemain, car le préservatif avait craqué. C'est continuellement que les jeunes me disent la même chose, sans parler de l'avortement », Catherine, infirmière dans un lycée professionnel (lettre personnelle).



Note (3). «En France, les taux de grossesses rencontrés chez les jeunes filles de 15 à 19 ans tournent autour de 43 %0. D'où le slogan" les deux, c'est top! " d'une campagne d'information pour que les jeunes associent pilule et capote: la pilule pour la contraception (que le préservatif empêche mal) et la capote contre le Sida et les maladies sexuellement transmissibles. Cette campagne a été lancée en juin 1996 dans une dizaine de grandes villes par le Comité français pour l'adolescence, FunRadio, les Laboratoires Searle, la MNEF, Aides, la Fédération des parents PEEP, Prime rime media medical, et a été vive­ment soutenue par le sénateur Lucien Neuwirth. De la part de ses organisateurs, cette campagne fait preuve d'une étonnante naïveté. En effet, comment expliquer à des jeunes gens intelli­gents, qu'un obstacle incapable d'arrêter un éléphant puisse s'opposer au passage d'un renard? . ANM, Comm. VII.





. Différents lubrifiants huileux font chuter encore plus bas cette moyenne de fiabilité.



« Des chercheurs de l'Université californienne de Los Angeles ont exposé des préservatifs à divers lubrifiants vendus dans le commerce, et ont observé une chute de 90 % de la résistance du latex.».( Science et vie, n° 911, août 1993.)



« Si l'on enduit la paroi du préservatif d'un lubri­fiant huileux, celui-ci fait tomber la tension super­ficielle, supprimant ainsi l'obstacle au passage des molécules d'eau. Les mises en garde et les recommandations d'utiliser des lubrifiants à base d'eau vont d'ailleurs bien dans ce sens.» (LESTRADET, ANM, Comm. VII.)



Mais tous les modes d'emploi ne le précisent pas... Loin de là !





.Surtout ce lubrifiant naturel qu'est la sécré­tion pré-éjaculatoire masculine est déjà porteur du virus. La face externe du préservatif en est souvent souillée (1), cette prééjaculation s'avérant incontrôlable dans l'émoi du moment.

« Quand un homme séropositif met un préser­vatif, il ne peut faire autrement que de toucher ses organes sexuels déjà humectés de secrétions uré­tales pré-éjaculatoires, qui apparaissent bien avant qu'une érection complète permette une mise en place correcte du préservatif. n en résulte que la face externe de celui-ci est toujours plus ou moins souillée. Or, toutes les secrétions lubrifiantes pré­éjaculatoires (de l'ordre de 0,2 à 0,5 ml) contiennent du virus HIV, en proportions d'ail­leurs variables, mais identiques à ce que l'on trouve dans le sperme et, ceci, que le sujet soit seu­lement séropositif ou qu'il soit en phase de Sida confirmé, traité ou non par l'AZT (lllaria, Pud­ney). Il en résulte que tout sujet séropositif porteur d'un préservatif sera potentiellement capable de contaminer sa (ou son) partenaire séronégatif, puisque sur la face externe du préservatif il y aura nécessairement une quantité plus ou moins impor­tante de virus. Or, on sait qu'une quantité même faible de virus VIH peut être captée par des macrophages toujours présents dans une plaie ouverte de la peau ou d'une muqueuse. (LESTRADET, Le Quotidien du médecin, n° 5276 du 21/10/1993)



De son côté, le Pr Luc MONTAGNIER confirme:



« L'utilisation correcte du préservatif implique qu'il soit placé dès le début de l'érection, et non juste avant l'orgasme. Ceci devrait éviter sa conta­mination éventuelle par des pré-secrétions sémi­nales.» ( ANM, Comm. VII.)



Note (1).Deux études ont été menées par des équipes dif­férentes : la première (huit chercheurs) a porté sur 14 sujets séropositifs, dont 6 (soit 43 %) ont produit une secrétion pré­éjacu1atoire à réaction positive pour les séquences d'ADN du VIH-l ; la seconde (cinq chercheurs) a porté sur 12 échantil­lons de 9 donneurs séropositifs, divisés en deux groupes, sui­vant la présence ou l'absence de spermatozoïdes: sur 4 échan­tillons sans sperme provenant de 4 donneurs, 3 contenaient des cellules HW-l positives. The Lancet, vol. 340 du 12/12/1992.







. Le rapport ana-rectal augmente considé­rablement le risque. La sodomie est donc à risque maximal. Et vecteur principal du virus, en Occident [voir chapitre 2, § 6] :

«Le risque est maximum pour les rapports sodo­miques (ano-rectaux), aussi bien pour la femme que pour l'homme passif.» (Pr L. MONTAGNIER. ANM, Comm. VII. Commentaire.)



«L'intimité des liens qui unissent le Sida à la sodomie est bien connue, mais un tabou retient d'en parler... La pénétration ano-rectale présente de nombreux facteurs favorisant la transmission du virus, aussi bien chez l'homme que chez la femme: la fragilité et l'extrême vascularisation de la muqueuse anale; la faculté d'absorption de la muqueuse rectale, fonction depuis longtemps et encore aujourd'hui utilisée en thérapeutique (sup­positoires), faculté récemment prouvée par l'expé­rimentation animale, qui montre que l'injection du virus par cette voie équivaut à une injection intra­veineuse; la pauvreté des facteurs de défense immunitaire dans cette région. La conjugaison de ces facteurs semble démontrer que le rapport sodomique expose bien davantage aux risques d'une transmission du virus que par voie vagi­nale (1).



Note (1). Pr René Küss dans article: «La sodomie se situe tout en haut de l'échelle des risques de transmission du Sida chez les hétérosexuels» Le Figaro, 29/6/95. - Pr L. MONTAGNIER : « La sodomie peut être considérée de façon de façon isolée comme l'équivalent d'une injection intraveineuse de virus» (rapport du 20/6/1995). - Pr H. LESTRADET : «Lors d'une sodomie passive, le partenaire actif étant, lui, séropositif, même ayant mis un préservatif, risque d'introduire un certain nombre de virus qui - si la muqueuse rectale est lésée - peuvent devenir contami­nants », ANM, Comm. VII.







. Les risques de rupture aussi sont bien plus grands dans les rapports sodomiques.



« Le risque du préservatif (déjà observé dans la prévention des autres MST et la contraception) est sa rupture. Ce risque [de l'ordre de 1,4 % dans les rapports vaginaux] est estimé à 5 % dans les rapports sodomiques, rupture qui, dans certaines circonstances, peut atteindre des chiffres beau­coup plus élevés, faisant courir un risque réel de contamination », Pr L. MONTAGNIER.



Par ailleurs :



« L'utilisation de deux préservatifs est à l'origine d'un nombre élevé de ruptures », Pr H. LESTRA­DET ( ANM, Comm. VII.)



. Aussi à risques: les pratiques bucco-géni­tales (1). Contrairement à l'opinion officiellement et généralement répandue, certains médecins commencent à se poser sérieusement la question d'une possibilité de transmission par la salive (2), dans certains cas, certes très limités, mais réels.



Note 1: «Pour les deux sexes, il y aura lieu d'être absolument cer­tain de l'intégrité des muqueuses labiale, gingivale, linguale, pharyngée, avant toute pratique bucco-génitale $­­­, Dr Joël LE PRévOST, «Au-delà des idéologies $­­­, Le Figaro, 6/4/1994.



Note 2. «Certains co-facteurs potentiels de la transmission ou de la maladie peuvent être fon bien transmis par la voie orale ou oro-génitale: c'est le cas notamment des mycoplasmes et du virus herpès 8, dont l'association avec la sarcomatose de Kaposi a été récemment observée. Nous avons montré récem­ment que ce dernier virus est présent dans les lymphocytes et dans la muqueuse jugale $­­­, Pr L. MONTAGNIER, ANM, Comm. Vil.



Le quotidien spécialisé Impact Médecin a rendu publique, le 10 avril 1995, une enquête de la Direction générale de la Santé, au terme de laquelle 48,9 % des praticiens croiraient que la contamination peut survenir lors de soins den­taires, et 13 % que le virus peut se transmettre par la salive:



«Si 13 % des confrères omnipraticiens indiquent que le VIH peut se transmettre par la salive, ce ne peut pas être parce qu'ils ignorent l'information - plus que redondante - émanant des pouvoirs publics et des associations, mais parce qu'ils se méfient d'un message qui, dans notre pays champion d'Europe du Sida, tend à ramener à zéro le risque de contamination pourvu qu'on utilise le préservatif... C'est ainsi qu'on affirme sans preuves depuis huit ans que la salive n'est pas contaminante, de même qu'on affirmait en 1986 (Mme M. Barzach) qu'elle ne contenait pas de virus. C'est pourquoi un certain nombre de géné­ralistes devenus méfiants font preuve, en faveur des personnes qui les honorent de leur confiance, non pas d'ignorance - comme les médias prennent plaisir à le ressasser -, mais du doute scientifique le plus élémentaire (1). »



Note 1. Dr Joël LE PRÉVOST, «Les généralistes ne sont pas des ignorants , dans: Le Quotidien du médecin du 3/5/1995. Ces médecins sont prêts à réviser leur position sur ce point, conclut en substance le Dr LE PRÉVOST, mais seulement si se confirme une récente information relative à la découverte d'une enzyme de la salive à pouvoir viricide. En effet, ce n'est que dans le n 931 d'avril 1995 de Science et Vie qu'était parue l'annonce de cette découverte par une équipe américaine d'une protéine de la salive (secretory kukocyte protease inhibitor) qui neutralise­rait le virus du Sida in vitro. Déjà, la septième Conférence internationale sur le Sida (à Florence) a vu la confirmation de cette possibilité - dans certains cas précis -, par le professeur américain William RASELTINE, directeur du service de rétro­virologie humaine à l'Institut du cancer Dana-Farber de Bos­ton, et par le Pr Willy ROZENBAUM, de l'hôpital Rothschild à Paris.







. La femme est presque deux fois plus facile­ment contaminée que l'homme, vu les surfaces vulnérables à effraction. Donc: première vic­time.



« Pour la femme, puisqu'il s'agit de moyenne, la protection sera inférieure à 69 %, probablement parce que, en manipulant le préservatif, le parte­naire masculin séropositif risque de souiller de ses secrétions pré-éjaculatoires la face externe du latex, rendant celui-ci inopérant. Par ailleurs la femme est mathématiquement plus exposée que l'homme, puisque le total des surfaces muqueuses - dont l'effraction peut servir de porte d'entrée au virus - est beaucoup plus important, regroupant les surfaces des petites et grandes lèvres, le vagin, l'exocol et surtout l'endomètre parfaitement à nu au cours et au décours des règles, alors que la sur­face effractable de l'homme se situe au gland seu­lement. Ce sur-risque pour la femme a été confirmé par une étude parue dans le British medical journal de mars 1992, qui conclut à une transmission du Sida dans le sens homme-femme 1,9 fois plus impor­tante que dans le sens femme-homme. (1)



Note 1. Dr Joël LE PRÉVOST, art. cil. Confirmé par le rapport Küss-Lestradet à l'ANM: «Les risques de contamination d'un sujet sain par un sujet infecté sont multipliés par 2 ou 3 dans le sens homme/femme. Ils sont considérablement majorés dans certaines conditions que réalisent la plaie ouverte de la rupture de l'hymen, les menstrues et toute la pathologie infectueuse à germes ou à virus des organes génitaux et de l'anus dans les deux sexes: vulvo-vaginite, cervicite, urétro-prostatite, ano­rectite. Ce sont des maladies acquises et transmissibles par voie sexuelle: herpès, infection à papilloma virus, syphilis, gono­coccie, candidoses, chlamydiase, trichomoniases, etc., atteintes qui sont deux à trois fois plus fréquentes chez la femme que chez l'homme, comme co-facteurs de contamination par le VIH.- Et le Pr MONTAGNIER d'ajouter: « L'excision, le " vagin sec" sont des facteurs de risques.







. Autre situation à haut risque: la fille vierge ayant son premier rapport (rupture de l'hymen, saignement dû à la défloration). Le Pr MON­TAGNIER souligne en général « la fragilité des muqueuses vaginales chez la très jeune fille» (1) Combien de modes d'emploi de préservatif met­tant en garde sur ce point?



Note (1). ANM, Comm. Vil.





. En cas de viol: « La violence de l'acte pro­voque la plupart du temps des saignements qui facilitent la pénétration du virus dans le sang 2. »Dr P. DIXON, Op. cit., p. 59.



. De manière générale, toute infection ou simple irritation, ainsi que la prise de certains contraceptifs, augmentent le taux de vulnérabi­lité. Particulièrement vulnérable: toute femme ayant déjà une infection-érosion ou un herpès de la muqueuse vaginale.



«Peuvent avoir un rôle dans la transmission sexuelle du VIH... des irritations de toutes sortes, telles que les infections, les ulcères, les plaies ou les traumatismes de la muqueuse, survenant au moment du rapport sexuel (rapports violents ou douloureux, défloration, etc)... la prise de contra­ceptifs oraux... les infections vaginales, la gros­sesse... et les contraceptifs stéroïdiens (1).



Note (1). -Dr Isabelle de VINCENZI, Biofutur, juin 1994. «Du côté masculin, pour qu'il y ait une contamination, il faut qu'il préexiste une érosion ou une lésion infectieuse au niveau du gland. & Pr H. LESTRADET, ANM, Comm. VII.





. Par ailleurs, le préservatif laisse passer d'autres virus de MST. Ce sont, outre les mala­dies vénériennes (transmises uniquement par les rapports sexuels) ou le Sida, les candidoses, les affections à chlamydia et à trichomonas, la mononucléose infectieuse, l'hépatite virale B (1).

Préciser encore que, dans tous les cas, c'est uniquement le partenaire « protégé» qui l'est. Après seulement sept relations dans la vie d'unmême individu avec un ou des partenaires por­teurs, les probabilités d'infection sont de 52,2 %. Cela veut dire que sur 100 individus ayant eu 7 relations avec des partenaires porteurs en utili­sant un préservatif, environ 52 d'entre eux seront infectés!



Le rapport de la Commission Vil à l'Académie nationale de médecine, peut donc conclure:



« TI est vrai qu'à condition d'être de bonne qua­lité, non lubrifié par un produit huileux, il protège efficacement un homme sain vis-à-vis d'un(e) par­tenaire porteur d'une infection sexuellement trans­missible, dont le virus du Sida [...]. Mais il est moins certain que son utilisation par un sujet séro­positif permette d'éviter toute contamination d'un partenaire sain [...].

Certes, le préservatif divise en gros par dix les risques de rapports sexuels non protégés. Sous l'angle statistique, ceci est certainement important et peut contribuer à freiner l'extension de la mala­die. Mais à l'échelon individuel, dans des situa­tions à haut risque, la protection reste trop aléa­toire. En effet, si chez les couples stables, dont l'un est séropositif, l'usage régulier du préservatif fait tomber la possibilité de contamination de 0,7/ 1000 par rapport non protégé à 0,7/10 000, c'est-­à-dire pratiquement à zéro, il n'en est pas de même lors d'infections loco-régionales associées, lors de la sodomie passive ou de la défloration. »



Note (1). Petit Larousse de la médecine, 1996, tome 2, p. 594. - Même Sida Tout va bien, Journal d'information des séropositifs

en colère, [n° 18, octobre 1994] l'avoue: «C'est le cas de la sodomie chez les homosexuels, où le risque est maximum pour le partenaire passif; et accru en cas d'antécédents de syphilis, d'hépatite B, d'amibiase intestinale et surtout de gonorrhée rectale ou de saignement péri-anal. Chez les hétérosexuels, une étude récente a montré que la transmission du VIH était plus fréquente à l'occasion de rapports anaux, qu'à l'occasion de rapports vaginaux. C'est aussi le cas des relations sexuelles bucco-génitales, si l'un des deux partenaires présente une lésion buccale. & Dr J. AVICENNE. - « Tous les virus de l'hépa­tite, de la polio et les virus responsables du cancer du col de l'utérus traversent le latex. 1) Science et Vie, art. cit.

Clotilde


Messages : 65
Enregistré le : 18 août 2005 20:20
Localisation : Québec

Contact :

Ecrit le 24 déc. 2005 05:39

Message par Clotilde

mensonges? vous avez dit mensonges???? :shock: :shock: :shock: ...noooon, il n'y a que l'Eglise qui ment.... :lol:


Une escroquerie criminelle?

Le rapport de l'Académie de médecine peut déclarer:
"nous avons eu entre les mains plus d'une trentaine de brochures illustrées qui se limitent toutes - comme d'ailleur les campagnes d'été pour la prévention - à l'apprentissage de l'utilisation du préservatif, laissant entendre que, grâce à lui, le sujet ou son partenaire sera entièrement protégé de tout risque de contamination [99% de fiabilité..dixit proserpina.. ]
Or, dans ces messages adressés à la jeunesse, ne sont jamais évoqués clairement les risques liés à la précocité des premiers rapports, à la défloration et à la sodomie. Les rapports vaginaux et anorectaux étant toujours mis sur le même plan. [pour plus de détails sur l'augmentation des risques dans ces cas de pratiques sexuelles..y'a qu'a demander..]"

Alors même que le rapport de l'Académie de Médecine affirme sans concession que ces derniers rapports sexuelles sont précisément "les grands responsables des cas de sida en France" [rappel: la France à misé exclusivement sur le préservatif pour enrailler l'épidémie ---> son taux d'infestation est 2 à 4 fois supérieur aux autres pays européens...].
Quand on connait ces données se situant à un niveau purement médical, on comprend l'imposture qu'il y a à prétendre ce moyen 100% fiable, comme on continue à nous le rabâcher. ["vous qui affirmez que le préservatif est 100% fiable, allez donc coucher avec un sidéen..!!!..on nous traite comme immatures, irresponsables! " Dominique Morin - sidéen en phase terminale....]

Relève donc d'une escroquerie, le fait de le présenter: d'un côté comme unique et exclusif moyen de prévention; de l'autre, à "risque nul". Et ces documents médicaux étant sûrement sur la table des responsables politiques de la Santé publique, on saisit leur terrible responsabilité (mais il est vrai que, dans bien des cas, ce ne sont plus eux qui semblent gouverner, mais - comme on l'a vu - les PDG des lobbies et les caïds des médias).

Au courant, les ministères concernés sciemment se taisent. Preuve: une lettre du Comité des yvelines d'éducation pour la santé, en date du 14 février 1997, osant affirmer noir sur blanc:
"si tous les professionnels de la santé savent que le risque nul n'existe pas, il n'en est pas de même pour la population. Les responsables de Santé publique ont, depuis le début de l'épidémie, choisi la méthode de prévention grand public qui met en avant le recours au préservatif systématique. Parler de risques, même infimes, de contamination dans des documents publics serait à l'encontre de la politique de santé publique."
De même qu'il y a eu procés pour la transmission de sang contaminé, aurons-nous un jour un procés identique pour la promotion exclusive et tous azimuts du préservatif contaminant?

"les autorités en places ont nié pendant 3 ans le danger des transfusions; eles avaient nié avec indignation la présence du VIH dans le lait, les larmes, la sueur, lorsqu'un homme politique l'avait révélée au cours d'une emission télévisée, en 1986. Elles semblent encore se tromper en donnant au préservatif le statut d'arme absolue." (Dr Joël le Prévost - Le quotidien du médecin)

Voilà donc qu'on laisse - en toute connaissance de cause - un grand nombre contracter un virus mortel. Le comble du cynisme!

A rapprocher aussi de l'affaire des hormones de croissances contaminées - de 1984 à 1986 - des responsables terriblement coupables ont continué de vendre aux hôpitaux cette hormone qu'ils savaient déjà susceptible de provoquer la mort en transmettant la maladie de Creutzfeld-Jakob. Dés 1980, le Pr Montagnier avait prévenu la communauté scientifique des risques encourus: personne n'en a tenu compte! Dés avril 1985, les USA et la majorité des pays européens stoppaient tout traitement. La France a continué... et 60 enfants ainsi traités ont déclaré la maladie. Motif? Financier! Ce crime a donc pour motif l'orgueil (humiliation de reconnaître un échec) et la corruption.

Bref, on a continué de jouer à la roulette russe, comme si de rien n'était, sans jamais remettre en cause les comportements, sans jamais aborder les problèmes de fond. Nous le payerons cher. Déjà nous le payons. Puisse nos yeux s'ouvrir avant qu'il ne soit trop tard. Il est déjà tard...plus tard que nous ne le pensons....

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 24 déc. 2005 08:37

Message par proserpina

Clotilde a écrit :
proserpina a écrit :Heureusement que la majorité des terriens ne suivent plus les preceptes du vatican,


je suis désolée de te décevoir mais TOUT les terriens suivent trés strictement les préceptes de l'Eglise....tu es la première à le dire, et Ahasverus avec, en affirmant que la propagation du sida est de son fait... :!: Oui, c'est vrai que la plus part, sauf quelques coinçés catho, se rient de sa position sur la fidélité dans le couple et le respect de l'autre, mais quand ces derniers se retrouvent pour une aventure d'un soir, là subitement les préceptes de l'Eglise refont surface et s'imposent avec force, bien plus fortement que leur désir: non, non, non, ils n'utiliseront jamais jamais jamais le préservatif avec leur multiple partenaires, c'est pas bien... :lol: :lol: :lol:

C'est sûrement ça d'ailleur qui explique le refus du port du préservatif dans les boites gay parisienne... :lol: :lol: :lol:




Tout le monde est d'accord que cela permet de limiter grandement la production de gaz à effet de serre et le rechauffement de la planète..


ce n'est pas quelques naissances en moins qui y changeront quoique ce soit...mais plutôt un autre mode de consommation...ah mais oui, c'est vrai, c'est sûrement l'Eglise qui incite à la consommation à outrance.... :lol:


Si le vatican se préoccupait d'avantage de la planète plutot que de vouloir avoir 7 gosses par femmes , la planète ne s'en porterai que mieux :lol:


:lol: :lol: :lol:


Quant au préservatif fiable à 100% , qui donc à dit cela? :roll:


ah non, c'est vrai, c'est pas 100% c'est 99%....on se garde le 1% de marge, histoire de pouvoir se 'laver les mains'.... :lol: :lol: :lol:

Facile d'affirmer sans preuve :lol:


allons, allons, tu as déjà oublié les affirmations de la papesse de l'OMS... :shock:

Donnes-moi donc une référence parmi les organismes officiels (publicisés) qui luttent contre le sida et qui ose reconnaître que le préservatif n'est pas fiable.... :?: :?: :?:

La France est le seul pays européen a avoir misé exclusivement sur l'usage du préservatif dans ses campagnes de lutte, et ça explique sûrement pourquoi son taux de contamination est 2 à 4 fois supérieur à celui des autres pays.... :roll:

Joyeux Noël :idea:


Je voudrais bien savoir quels terriens suivent rigoureusement les preceptes du vatican AH ah ah, merci de ne pas prendre des desir pour des realités!! :lol:


Ensuite personne ne parle de 99% non plus hi hi, va vérifier tes sources, quant à la papesse de l'oms , tu fairais bien de la relire cela t''eviterais de dire n'importe quoi ;)

J'apprecie beaucoup
ce n'est pas quelques naissances en moins qui y changeront quoique ce soit...mais plutôt un autre mode de consommation...ah mais oui, c'est vrai, c'est sûrement l'Eglise qui incite à la consommation à outrance.... :lol:


discours completement irresponsable s'il en faut, ben non monsieur c'est pas grave si le taux de natalité à tripler, c'est pas grave.
Il serait peut etre temps de prendre ses responsabilités ;)

Tu vois moi quand je passe à la caisse avec mon caddie je vois la difference avec mon caddie de famille nombreuse d'avec mon ancien caddie de célibataire :lol: :lol:
pour consommer il faut dejà exister;) En plus moi j'ai la chance d'avoir les moyens d'elever des gosses decemment, et la chance d'avoir pu choisir le moment de leur naissance..
Il est evident que la pauvre femme qui a deja 3 gosses et qui est contraite d'enfanter après un viol dans un camp de refugiés parce que la pilule du lendemain lui a été refusé pour raisons "éthiques" n'a pas cette chance...

Ah ca bien sur il consomme moins.. mais il pollue plus que moi conrairement à ce que tu pourrais croire ;)
Il est bien evident que la pollution de la planete est lié ) la natalité par la donc aus politique de natalité :lol: Ne pas le reconnaitre serai d'une mauvaise remarquable ;)
Il est temps que les politiques natalistes (irresponsables) soient remise en cause, elle le sont presque partout sauf au vatican, au pakistan, au brésil..
Il serait curieux d'analyser du reste le pourquoi de telles politiques ;) tellement courantes pendant les dictatures d'hier et d'aujourd'hui : Espagne, roumanie, afganistan,


A u fait mais oui les pratiques à risques existent en boite de nuit, cela s'appelle le bare-back. Et je ne vois pas très bien ce que cela vient faire ici, des irresponsables il y en a partout ;)

De plus, jusqu'a preuve du contraire (et hors données falsifié comme celle de l'ouganda qui a fait rigoler tout le monde) le seul moyen de prevenir du sida au niveau de la société c'est la prevervatif... c'est bien pour cela que les eveqeus en distribue dans les couvents en Afrique!! :lol:
Il est evident qu'a titre personnel chacun fait ce qu'il veut et peut fort bien rester abstinent.

Je te rapelle quand meme que le sujet de ce post est la contraception et non le preservatif. Je t'ai rpondu sur tes soi_disants 100%, je pense que nous pouvons reprendre le fil.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités