Première encyclique de Benoît XVI

Forum: Discutions libre
Forum de dialogues libre, espace détente et blague.
Répondre
bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Première encyclique de Benoît XVI

Ecrit le 25 janv. 2006 12:20

Message par bsm15

La première encyclique de Benoît XVI est disponible depuis ce matin sur Internet, en allemand, anglais, espagnol, français, italien, latin,polonais et portugais.

Elle s'intitule Deus caritas est et traite de la manière dont le chrétien peut comprendre l'amour de Dieu et y conformer sa vie.

Ajoutons qu'elle renvoie à leur chères études tous ceux qui parlaient d'un pape rétrograde, guindé, ou doctrinaire au sens négatif du terme.
Benoît XVI cite Descartes, Gassendi et Julien l'Apostat - qui ne sont pas précisément des Pères de l'Eglise - et parle de l'amour (et pas seulement de la caritas) mieux que... tout le monde.

Cette encyclique prouve aussi que l'Eglise est dirigé par un des plus brillants penseurs du début du XXIe siècle, ce dont on ne peut que se féliciter... d'autant qu'à la différence de beaucoup d'autres, son enseignement trouve son ancrage dans la réalité, la Vérité et l'Amour, et se distingue fort heureusement des élucubrations déconnectées que l'on a pu lire ça et là ces dernières années.

Enfin, c'est une dynamique invitation à l'action sociale et politique pour tous les chrétiens. Les autres ne perdront rien à la lire...

C'est ici : http://www.vatican.va/holy_father/bened ... st_fr.html
Modifié en dernier par bsm15 le 25 janv. 2006 21:21, modifié 1 fois.

Erriep


Messages : 3
Enregistré le : 13 août 2005 16:22
Localisation : Bordeaux

Ecrit le 25 janv. 2006 20:34

Message par Erriep

Bien qu'étant matérialiste athée, je me dois de reconnaître qu'il s'agit d'un très beau texte, qui augure mieux que ce à quoi je m'attendais du pontificat de Benoit XVI. Je ne m'attendais guère à y trouver des références à Nietzsche et à Marx, fussent-elles critiques (mais peu polémiques), non plus qu'à Descartes, Gassendi, ou Julien l'Apostat.
Et comme dirait Lamartine : "Ce début nous promet un combattant de plus dans la sainte (sic) lutte de la philosophie religieuse et morale que ce siècle livre contre une réaction (sic) matérialiste."

J'ai également beaucoup apprécié la réflexion (la seule que je partage de grand coeur avec le Saint Père !) : «Si comprehendis, non est Deus – Si tu le comprends, alors il n’est pas Dieu» qu'on pourrait tout aussi bien, à mon humble avis, renverser : "Si tu ne le comprend pas, alors c'est Dieu" et ainsi mettre d'accord Saint Augustin et Spinoza pour lequel "Dieu est l'asile de l'ignorance".. ;-)

Petite précision également sur Saint Martin, exemplaire de charité, certes, mais qui n'en évangélisa pas moins inlassablement nos riantes et paiennes campagnes gauloises à force d'intimidations et de destruction de temples..

Malgré ces quelques bémols, je ne peux m'empêcher de considérer que le ton est singulièrement moderne, la réflexion souvent intéressante (à défaut de correspondre à mes convictions, évidemment), et les thèmes de l'amour et de la charité particulièrement bien choisis et bien traités pour une première encyclique. Reste à voir comment ces considérations se traduiront en actes.

xav


Messages : 121
Enregistré le : 08 mai 2005 07:18
Localisation : Belgique - Province de Brabant (Court-Saint-Etienne)

Ecrit le 31 janv. 2006 15:00

Message par xav

Pour ma par cette encyclique me rejoint à 100 %
Je l'ai lue d'un trait et je vais y revenir, car trop intéressant.
Il est aussi intéressant de relire ou lire la première lettre de Jean avant ou parès l'encyclique.
O ma joie Christ est ressuscité

Que le Christ habite en vos coeurs par la foi, restez enraciné dans l'amour, établis dans l'amour. (Eph 3, 17)

Dieu est amour 1 Jn 4, 16

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités