Pourquoi faire baptiser vos enfants ?

Foire aux questions sur l'enseignement Catholique. La Sainte Trinité - L'âme et l'immortalité - Le péché - La Grâce - La communion des saints - Marie - Baptême des enfants - La confirmation - mariage - La sainte Eucharistie - Les sacrements - Le purgatoire - L'enfer - Statues.
Règles du forum
Dans le catholicisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple à YHWH, Dieu unique, Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit-Saint.
Répondre
Louve

Avatar du membre

Messages : 3
Enregistré le : 13 mai 2006 10:57
Localisation : Alsace

Contact :

Pourquoi faire baptiser vos enfants ?

Ecrit le 15 mai 2006 00:50

Message par Louve

J'ai grandi dans un milieu catholique fervent, baptisée, confirmée, puis perte de la foi complète. Je ne me souviens pas de mon baptème, pour cause, j'avais deux mois et demi. Bref, mes parents ont pris cet engagement à ma place, comme pour de nombreux autres enfants. Seulement, moi, ça me pose problème : de quel droit les parents engagent-ils leur enfant dans un choix et dans une voie sans son avis ?
Certes, à cet âge, on n'est pas capable de prendre des décisions, mais prendre celle-ci à notre place, c'est nous voler notre liberté de conscience.
On ne demande ni le baptème ni à suivre les rites catholiques.
Aujourd'hui, toute démarche de foi me semble erronée, déjà enserrée dans ces mots que mes parents ont prononcé à ma place. Et le baptême, une fois reçu, c'est à vie. Je n'ai plus l'impression d'avoir de choix, pas même celui de m'engager avec Dieu. Tout cela était déjà inscrit. Certes, il y a la confirmation, mais ce n'est justement qu'une confirmation. On peut bien sûr dire oui comme dire non, le seul ennui de dire oui, c'est qu'on approuve le choix de nos parents, quand je n'ai jamais approuvé le leur.
Bref, quelles sont vos motivations pour faire baptiser vos enfants aussi jeunes, sans leur laisser le moindre mot à dire dans un engagement qui les lie à vie ? Je vais être franche, j'en veux à mes parents, ils ont commis pour moi un viol spirituel.
Jenseits der Stille

Aubépine

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 245
Enregistré le : 30 nov. 2005 06:32

Ecrit le 15 mai 2006 01:59

Message par Aubépine

Ta réaction est bien compréhensible, mais en fait, tu te trompes dans ton analyse et dans la signification que tu donnes aux sacrements de baptême et de confirmation.
Le baptême des nouveau-nés n'a évidemment pas la même portée que celui d'un adulte pour lequel il s'agit d'un libre choix. Pour un nouveau-né, il s'agit du don fait par les parents d'élever l'enfant dans la foi chrétienne. Il ne s'agit en aucun cas de choisir à sa place.
La confirmation n'est pas la confirmation du baptême mais un signe d'arrivée à maturité de la foi.

Alors de deux choses l'une, soit tu es croyante et tu peux comprendre que tes parents aient souhaité t'entourer de toute leur affection en te faisant le don du baptême, soit tu ne l'es pas et dans ce cas, le baptême n'a aucune signification pour toi en dehors du fait que tes parents ont voulu bien faire pour toi. Méritent-ils d'être traîtés de "violeurs spirituels" pour cela ?

En tout cas, personne ne peut te forcer à être chrétienne, pas même par le baptême. C'est toi, par ton choix et par ta vie, qui en est librement responsable.

Louve

Avatar du membre

Messages : 3
Enregistré le : 13 mai 2006 10:57
Localisation : Alsace

Contact :

Ecrit le 15 mai 2006 12:22

Message par Louve

Malgré tout, le baptême reste comme une marque indélébile : on ne peut se faire baptiser une deuxième foi. Que mes parents me donnent un enseignement chrétien, je dirai que je l'accepte. ils me font connaître ce qu'ils ont connu. Mais le baptème, je le vois comme un réel engagement, et aussi de m'élever plutôt dans un milieu catholique.
Quant à la confirmation, sans jouer avec le feu, je me demande parfois pourquoi je l'ai faite. J'étais perdue à l'époque, j'espérais peut-être un signe... Je n'étais pas prête en réalité, mais je n'ai jamais osé dire non - par égard à mes parents, justement, mais aussi parce que ma mère était très dure... Au sens que tu donnes, je n'étais absolument pas mûre...

Je sais que le baptème a plus été fait, du moins pour l'une des parties, par convenance, et ça je le rejette. Bon, c'est vrai que c'est un milieu "spécial" et le terme de "viol spirituel", pour fort qu'il est, n'est pas inadapté pour eux, mais complètement inadéquat pour le reste.
Et bien que je ne crois guère, je me sens liée par cela, et il a de la valeur en tant que sacrement religieux (je ne plaisante absolument pas avec Dieu, même dans le doute le plus profond).

Bon, après beaucoup de pinaillage, il y a cette phrase :
En tout cas, personne ne peut te forcer à être chrétienne, pas même par le baptême. C'est toi, par ton choix et par ta vie, qui en est librement responsable.
Et je l'aime beaucoup, parce que c'est, je crois, cela que j'ai oublié... Et que ce "cela" a toute son importance.

Mais quel sens donner aux baptêmes d'adulte ?
La marque de leur engagement dans une vie chrétienne ?
Jenseits der Stille

Aubépine

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 245
Enregistré le : 30 nov. 2005 06:32

Ecrit le 15 mai 2006 13:46

Message par Aubépine

Soyons francs, la confirmation vers 14 ans ne doit pas toujours correspondre à une maturité de la foi ! Mais qu'est-ce que la maturité de la foi ? Vague question aux réponses multiples ! Personnellement, je suis issu d'une famille d'athée qui m'a quand même baptisé à 1 mois, j'ai fait ma confirmation à 14 ans et j'ai tout envoyé promener à l'adolescence. Retour timide vers 20 ans, re-détour de la foi pour ne véritablement me convertir qu'il y a 1 an. Alors...

Concernant le baptême d'adultes, il correspond certainement beaucoup plus à un véritable engagement dans la foi chrétienne. Il fait suite à un chemin plus ou moins long de catéchuménat et revêt donc une signification bien différente avec un libre choix exprimé. Objectivement, j'hésiterais peut-être plus aujourd'hui à baptiser un enfant nouveau-né aujourd'hui mais je pense que je le ferais quand même. En revanche, je viens de récupérer un neveu non baptisé de 11 ans et j'attends qu'il en exprime le désir, me contentant de lui demander de temps en temps s'il en ressent l'envie.

Nicéphore

Avatar du membre

Messages : 3
Enregistré le : 03 mai 2006 12:19
Localisation : Babylone

Contact :

Ecrit le 15 mai 2006 16:41

Message par Nicéphore

salut louve

comme dit aubépine de deux choses l'une. soit les croyances fondamentales des chrétiens sont la vérité, et c'est tout bon d'être baptisé, soit elles ne le sont pas, et dieu s'il existe ne pourra te tenir rigueur d'un évènement que tu n'as pas consenti, et le néant s'en balancera les nouilles si dieu n'existe pas.
c'est ce que je me suis dit pour accepter le baptême de mon enfant alors que je suis agnostique marié (civilement) à une catholique.
et mon enfant sera élevé dans la foi chrétienne de sa mère, et le foie cirrhosé de son père qui vérifiera scrupuleusement qu'aucune croyance invérifiable lui soit présentée comme vérité indiscutable.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 16 mai 2006 10:08

Message par LumendeLumine

Le baptême d'un nouveau-né n'inclut bien entendu pas d'engagement personnel de la part du baptisé puisque celui-ci n'est pas conscient de ce qui est en train de se passer. La raison pour laquelle on baptise est celle-ci: Parce que, étant nés avec le péché originel, les petits enfants ont besoin d’être délivrés du pouvoir du Malin et d’être introduits dans le royaume de la liberté des fils de Dieu.

Les effets du baptême sont les suivants:

Le Baptême remet le péché originel, tous les péchés personnels et les peines dues au péché. Il fait participer à la vie divine trinitaire par la grâce sanctifiante, par la grâce de la justification qui incorpore au Christ et à son Église. Il donne part au sacerdoce du Christ et il constitue le fondement de la communion avec tous les chrétiens. Il dispense les vertus théologales et les dons de l’Esprit Saint. Le baptisé appartient pour toujours au Christ : il est marqué du sceau indélébile du Christ (caractère).

Tout ceci s'applique à toute personne, même à un nouveau-né. Toutefois, plus tard, il est appelé à conformer son intelligence et sa volonté au don de la foi reçu dans le baptême; mais rien ne l'empêche, sinon les mérites de Jésus-Christ, les secours du Saint-Esprit, l'intercession de la Très Sainte Mère de Dieu, de ses proches, etc., de se perdre.

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 18 mai 2006 08:21

Message par bsm15

[Note: le message auquel il est fait référence ici a été supprimé et l'utilisateur a été averti - LdL]

Hum... En tout cas, personne n'est encore mort d'une infection après avoir été baptisé. Ce qui n'est pas le cas de la circoncision.

Et puis ça ne correspond pas du tout à la même chose, ça n'a même rien à voir.

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Re: Pourquoi faire baptiser vos enfants ?

Ecrit le 21 mai 2006 03:16

Message par ahasverus

Louve a écrit :J'ai grandi dans un milieu catholique fervent, baptisée, confirmée, puis perte de la foi complète. Je ne me souviens pas de mon baptème, pour cause, j'avais deux mois et demi. Bref, mes parents ont pris cet engagement à ma place, comme pour de nombreux autres enfants. Seulement, moi, ça me pose problème : de quel droit les parents engagent-ils leur enfant dans un choix et dans une voie sans son avis ?
Certes, à cet âge, on n'est pas capable de prendre des décisions, mais prendre celle-ci à notre place, c'est nous voler notre liberté de conscience.
On ne demande ni le baptème ni à suivre les rites catholiques.
Aujourd'hui, toute démarche de foi me semble erronée, déjà enserrée dans ces mots que mes parents ont prononcé à ma place. Et le baptême, une fois reçu, c'est à vie. Je n'ai plus l'impression d'avoir de choix, pas même celui de m'engager avec Dieu. Tout cela était déjà inscrit. Certes, il y a la confirmation, mais ce n'est justement qu'une confirmation. On peut bien sûr dire oui comme dire non, le seul ennui de dire oui, c'est qu'on approuve le choix de nos parents, quand je n'ai jamais approuvé le leur.
Bref, quelles sont vos motivations pour faire baptiser vos enfants aussi jeunes, sans leur laisser le moindre mot à dire dans un engagement qui les lie à vie ? Je vais être franche, j'en veux à mes parents, ils ont commis pour moi un viol spirituel.
Pourquoi doit-on mettre tant d’empressement à faire recevoir le baptême aux enfants ?

On doit mettre tant d’empressement à faire baptiser les enfants parce que, à cause de la fragilité de leur âge, ils sont exposés à bien des dangers de mourir et qu’ils ne peuvent se sauver sans le Baptême.

Ils pèchent donc les pères et les mères qui par leur négligence laissent mourir leurs enfants sans Baptême, ou même qui le diffèrent simplement ?

Oui, les pères et les mères qui, par leur négligence, laissent mourir leurs enfants sans Baptême pèchent gravement, parce qu’ils privent leurs enfants de la vie éternelle. Ils pèchent même gravement en différant longtemps le Baptême, parce qu’ils les exposent au danger de mourir sans l’avoir reçu.
Catechisme de Saint Pie X
Certaines habitudes ont la vie dure :lol:

Tes parents ont vraimant joue avec le feu en attendant deux mois et demi.
Le sage cherche la verite, le sot l'a trouvee
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Jacqueline SIX-BARLIER

Avatar du membre

Messages : 5
Enregistré le : 28 févr. 2008 18:15
Localisation : paris

Contact :

Le Bapteme

Ecrit le 02 mars 2008 20:25

Message par Jacqueline SIX-BARLIER

Egalement nee dans un milieu tres pratiquant, baptisee avant les trois jours fatidiques donnant droit aux merveilleuses envolees des cloches, je me suis aussi revoltee. En ce qui concerne le bapteme, il ne faut pas critiquer nos parents, qui, a leur epoque, de guerre, avaient besoin de la foi pour survivre. D' autre part, ne pas appartenir a une famille, catholique en l'occurence, cela pose problème, et j'en ai eu maintes fois la preuve. Il s'agit d'abord de la croyance parentale, et ensuite de la culture religieuse apportant de nombreux éléments de vie. Mes petits enfants ne sont pas tous baptisés, cela me gêne, et j'aimerais, même si je ne suis plus pratiquante, les initier a la vie de Jésus. C'est la plus belle des histoires, qui, si elle est véritable et bien comprise, est un gage de liberte et de force pour le futur incertain vers lequel vont nos enfants.

Princess Leia

Avatar du membre

Messages : 9
Enregistré le : 25 juil. 2005 10:08
Localisation : France

Ecrit le 24 juin 2008 11:15

Message par Princess Leia

J'ai fait le choix de baptiser mes enfants sans leur accord c'est vrai. En même temps, je n'ai pas non plus demandé leur accord pour des tas d'autres choses: l'endroit où ils vivent, la langue qu'ils parlent, leur régime alimentaire... Bref je suis désolée mais le rôle des parents c'est de faire des choix à des moments précis de la vie. Franchement baptiser son enfant c'est pas non plus le marquer au fer rouge! C'est juste lui donner la possibilité ensuite de suivre le message du christ. Tu n'as pas non plus obligation de l'emmener à la messe tous les dimanche ou de l'inscrire de force à la catéchèse. Tu ne peux pas imposer la foi à quelqu'un. pour ma part dans ma fratrie, nous sommes deux sur trois à avoir gardé cet esprit croyant. Mon frère se dit athé et s'en balance royalement mais au moins il sait de quoi il parle...

Jessica

Avatar du membre

Messages : 3
Enregistré le : 25 déc. 2004 21:13
Localisation : Lyon

Ecrit le 24 juin 2008 20:08

Message par Jessica

Intéressantes toutes ces réponses... mais sur quelle base biblique? Il y a beaucoup de citations mais aucune de la Bible! En voici, en voilà!

"Cette eau était une figure du baptême, qui n'est pas la purification des souillures du corps, mais l'engagement d'une bonne conscience envers Dieu, et qui maintenant vous sauve, vous aussi, par la résurrection de Jésus Christ, qui est à la droite de Dieu, depuis qu'il est allé au ciel, et que les anges, les autorités et les puissances, lui ont été soumis." (1Pierre 3:21-22)

Je vais pas vous donner mon interprétation, mais je vous laisse vous faire la votre...

Princess Leia

Avatar du membre

Messages : 9
Enregistré le : 25 juil. 2005 10:08
Localisation : France

Ecrit le 25 juin 2008 10:01

Message par Princess Leia

Tu sais les bases bibliques je m'en fous un peu. Tout simplement parce que chacun peut y voir sa propre interprétation. Par le baptême, je fais entrer mes enfants dans une communauté, c'est tout. Ils pourront en faire partie, la faire vivre ou en sortir. POint final.

Jessica

Avatar du membre

Messages : 3
Enregistré le : 25 déc. 2004 21:13
Localisation : Lyon

Ecrit le 25 juin 2008 12:47

Message par Jessica

Voilà qui a au moins l'avantage d'être clair: le but dans ce cas précis n'est donc pas d'essayer de plaire à Dieu en se conformant à Sa Parole, mais de perpétuer une tradition, d'entrer dans une communauté humaine... Ca se défend!

Après je pense que la question de Louve portait sur la foi, sur le sens du baptême et il est très clair dans ce verset mais aussi dans d'autres que la Bible parle de repentance et d'engagement et pas d'un sacrement magique qui évite l'enfer.
"Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné." Marc 16:16
CROIRE et s'engager à suivre Jésus en étant baptisé, voilà ce qui sauve.
A aucun moment on ne voit dans le nouveau testament, des enfants être baptisés, mais Jésus leur imposait les mains et les bénissait (Marc 10:16).

Cath

Avatar du membre

Messages : 11
Enregistré le : 20 juil. 2008 05:51

Ecrit le 20 juil. 2008 06:14

Message par Cath

La valeur du baptême chez les catholiques n'est pas la même que chez les protestants.

J'ai été baptisée à l'orthodoxe, on ne m'a pas demandé mon avis, et j'ai été athée la plupart de ma vie jusqu'à présent. Ma conversion a eu lieu il y a environ un an maintenant. Être chrétien, c'est avoir fait une rencontre spirituelle avec le Christ, ce n'est pas avoir reçu un peu d'eau sur la tête ou avoir été immergé dans une bassine. Le baptême catholique est plus un cadeau de vie, une façon de faire entrer l'enfant dans la vie spirituelle sans pour autant la lui imposer. Il est libre de rejeter le tout en grandissant, y compris les communions (qui n'ont de toute façon que peu de sens vu l'âge de l'enfant qui ne s'intéresse d'ailleurs qu'aux cadeaux qu'il va recevoir) et la confirmation.

Pour le protestant le baptême est vraiment l'acte de foi qui va marquer sa décision de suivre les enseignements du Christ dans sa vie.

En gros, le baptême des enfants, pas de quoi en faire un fromage, et sûrement pas de quoi considérer comme un "viol", c'est accorder très peu d'importance à ce terme et manquer de respect aux personnes qui ont réellement été violées et souillées au plus profond de leur être.
"Then again, which of us wants to sleep on a bed of roses? Any time you toss and turn, you get another thorn."

rodrigue

Avatar du membre

Messages : 2
Enregistré le : 24 avr. 2009 05:14

Ecrit le 24 avr. 2009 05:20

Message par rodrigue

En lisant les réponses j'ai l'impression qu'il n y a que jessica qui lit la bible.
Il n'ya pas besoin de débattre pendant des heures.
Soit tu fais la volonté de Dieu, soit tu ne la fait pas, mais pas les deux !
"Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et Mammon." (Matthieu 6:24).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité