Prendre sa croix

Foire aux questions sur l'enseignement Catholique. La Sainte Trinité - L'âme et l'immortalité - Le péché - La Grâce - La communion des saints - Marie - Baptême des enfants - La confirmation - mariage - La sainte Eucharistie - Les sacrements - Le purgatoire - L'enfer - Statues.
Règles du forum
Dans le catholicisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple à YHWH, Dieu unique, Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit-Saint.
Répondre
mandonnaud

Avatar du membre

Messages : 128
Enregistré le : 24 déc. 2006 04:55
Localisation : limoges 87000 france

Contact :

Prendre sa croix

Ecrit le 30 août 2008 03:09

Message par mandonnaud

Pierre avait dit à Jésus : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. » À partir de ce moment, Jésus le Christ commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des chefs des prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t'en garde, Seigneur ! cela ne t'arrivera pas. »
Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route ; tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu'un veut marcher derrière moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
Quel avantage en effet un homme aura-t-il à gagner le monde entier, s'il le paye de sa vie ? Et quelle somme pourra-t-il verser en échange de sa vie ?
Car le Fils de l'homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite.(Mt 16, 21-27)


Pierre est le fidèle parmi les fidèles, l'impulsif, le généreux, le gaffeur aussi à l’occasion ; son amour extraordinaire se confond souvent avec son incrédulité….. Ce qui va être en l'occurrence ici le cas. A peine, en effet, le Christ lui dévoile t-il (ainsi qu’à ses disciples) qu’il doit souffrir, être crucifié et ressusciter, que Pierre, le reprenant avec une sorte d'affectueuse et naïve indignation, s'écrie: « Dieu t'en garde, Seigneur ! Cela ne t'arrivera pas ». S'attirant du coup cette foudroyante réponse: «Passe derrière moi, Satan, tu es un obstacle sur ma route ; tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes.».

Sans doute pourrait-on juger sévère cette réplique de Jésus à l'égard du dévoué Pierre. Il n’en est rien. Car, en y songeant, si les vœux de Pierre avaient été exaucés, il n’y aurait jamais eu de procès ni de mise à mort et surtout pas de Résurrection….Avortée alors la mission du Christ. Et dans ce cas, « un meurtre selon Pascal, d'une envergure spirituelle inouïe….. »

D'où, en sa véhémence, la réponse du Christ: « Derrière moi, Satan »…… Sans doute trop heureux ce dernier, à travers Pierre, de faire obstacle au dessein de Dieu son grand rival.

C’est alors que Jésus révèle à ses disciples combien la suite du Christ implique la logique de la croix : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. » Aussi Jésus nous invite aujourd’hui à renoncer à nous-mêmes, à prendre notre croix.
Au vrai, c'est de cette croix que l'existence crucifiée de l'homme acquiert un sens. Suivre le Christ est toujours, tantôt dans le secret, tantôt publiquement, un cheminement dans la souffrance, un cheminement sous la croix.

« Nous ne devons pas prendre garde, disait Sir Thomas More, à notre agrément pour aller au ciel sur un lit de plumes: ce n'est pas le bon chemin; notre Seigneur lui-même y est allé au prix de grandes souffrances et de nombreux tourments: voilà le chemin qu'il a emprunté; le serviteur ne doit pas désirer que cela se fasse plus facilement pour lui que pour son Seigneur……. »

Et sans doute nous est-elle ouverte cette "voie de Lumière", qui certes n'évite pas la souffrance, mais passe à travers elle, pour que, précisément par une sérénité confiante vis-à-vis de cette souffrance, nous soyons préparés, avec l’aide de Dieu, à lutter contre elle jusqu'à la vie nouvelle et éternelle.

Jean

Oui s'est bien la vérité.

Et prendre sa croix, choisir de vivre les paroles de Jésus, se faire éduqué par le saint Esprit nous méne vers des chemin a rebrousse poil du monde.

On ne peut éviter de perdre son temps; en priére et actes de charité,. On perd sa vie, on est critiqué méme au sein de sa famille. Cela nous méne a ne pas faire cariére et etre célébre en son domaine.

Mais si nous avions pactisé avec le mal pour réussir comment aurions nous racheté la vie de notre ame, cette amour de Dieu en nous qui fait notre joie.

Aussi comme l'enfant chaque jours grandissons dans les souffrences sur les pas e par la voix de Jésus pour mieux aimer, car il est la chemin.

Et posons chaque jours les actes d'amour sur lesquels nous serons juger " selon notre conduite".

amitiés

paul de LIMOGES

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité