Le préservatif ?

Foire aux questions sur l'enseignement Catholique. La Sainte Trinité - L'âme et l'immortalité - Le péché - La Grâce - La communion des saints - Marie - Baptême des enfants - La confirmation - mariage - La sainte Eucharistie - Les sacrements - Le purgatoire - L'enfer - Statues.
Règles du forum
Dans le catholicisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple à YHWH, Dieu unique, Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit-Saint.
Répondre
bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Le préservatif ?

Ecrit le 05 mars 2006 08:39

Message par bsm15

Yahou !

J'ai enfin retrouvé le texte pontifical qui autoriserait l'usage du préservatif au sein d'un couple marié dont l'un des membres est porteur du HIV.
C'est dans Humanae Vitae, de Paul VI (point numéro 15) :

« L'Église, en revanche, n'estime nullement illicite l'usage des moyens thérapeutiques vraiment nécessaires pour soigner des maladies de l'organisme, même si l'on prévoit qu'il en résultera un empêchement à la procréation, pourvu que cet empêchement ne soit pas, pour quelque motif que ce soit, directement voulu. »

C'est joliment tourné pour ne pas utiliser le mot "préservatif", mais ce n'en est pas moins très clair. Dans la mesure où la prophylaxie (établir les conditions évitant qu'une maladie se propage) relève aussi de mesures visant à soigner une maladie. Dans la mesure où il est dit "soigner une maladie" et non "soigner un malade", cela englobe bien entendu l'usage du préservatif entre conjoints mariés.
Comme cette question est fréquemment revenue dans les débats sur la morale catholique, je pense que cela intéressera certains.

Pasteur Patrick


Messages : 155
Enregistré le : 08 déc. 2003 13:11
Localisation : Belgique (Union Europ¨¦enne)

Contact :

Ecrit le 05 mars 2006 12:38

Message par Pasteur Patrick

Si j'osais, bms, je dirais tout de même que ce fut "dur, dur", non?
Dur pour un acte qui devrait être d'une très grande banalité et ne poser de problème que pour ceux qui attendent des réponses des autres et non d'eux-mêmes.
Aujourd'hui, il faut que tous les jeunes en âge de procréer et susceptibles d'avoir des rapports opportunistes soient instruits, éduqués et parés de cet "outil indispensable".
Aux pouvoirs publics de fournir ou de donner les moyens de s'en munir en vue d'une plus grande efficacité enmatière de prévention sanitaire.

La maladie fait des progrès effrayants et ce sont les jeunes qui sont les premières victimes car "ils ne se sentent pas concernés".

La Morale doit cependant faire son boulot et appeler à la fidélité et à l'amour. C'est un des rôles des Eglises.
La santé publique n'est "essentiellement" pas du ressort des ecclésiastiques, je pense.

A bientôt et toujours avec grand plaisir!
Forum http://www.arbre-a-palabre.net/
DIEU EST GRAND! (la Bible, I Chron 16:25; Psaume 48:1; Job 37:23)
Image

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 05 mars 2006 12:58

Message par bsm15

Ah, non ! ça ne veut absolument pas dire qu'il faut encourager les jeunes à utiliser le préservatif.
Bien au contraire.

Parce que l'acte sexuel en-dehors du mariage, rappelons-le, c'est un péché. Sûrement pas le péché le plus grave qui soit, mais un péché tout de même. Et l'Eglise ne l'encouragera jamais, même indirectement.

La citation s'applique à l'acte sexuel tel que le conçoit l'Eglise, autrement dit à l'intérieur du couple marié.

En-dehors du couple marié, c'est plus complexe et cela pose un problème de casuistique.
Dans le cas d'un couple non uni par le mariage mais vivant maritalement depuis un certain temps, l'usage du préservatif est un péché, de façon certaine, à mon avis, et s'ajoute au péché que représente l'acte sexuel en-dehors des liens du mariage.
Dans le cas d'une relation plus éphémère, ou d'un couple moins "construit", ou d'un couple homosexuel, l'usage du préservatif n'ajoute rien au péché. Il y a péché dans l'acte sexuel hors mariage, mais pas dans l'usage du préservatif en lui-même, à ce qui me semble.

(J'ai tout à fait conscience que ces affirmations sont en décalage complet avec la société actuelle. Je l'assume complètement. Il est au moins aussi dérisoire de prêcher la paix au Soudan. C'est ce que fait l'Eglise, pourtant.)

Kratos


Messages : 5
Enregistré le : 05 août 2005 21:12
Localisation : Sweden

Ecrit le 05 mars 2006 13:29

Message par Kratos

On croit savoir et puis...

http://s1.bitefight.fr/c.php?uid=39346

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Re: Le préservatif ?

Ecrit le 06 mars 2006 18:18

Message par proserpina

bsm15 a écrit :Yahou !

J'ai enfin retrouvé le texte pontifical qui autoriserait l'usage du préservatif au sein d'un couple marié dont l'un des membres est porteur du HIV.
C'est dans Humanae Vitae, de Paul VI (point numéro 15) :

« L'Église, en revanche, n'estime nullement illicite l'usage des moyens thérapeutiques vraiment nécessaires pour soigner des maladies de l'organisme, même si l'on prévoit qu'il en résultera un empêchement à la procréation, pourvu que cet empêchement ne soit pas, pour quelque motif que ce soit, directement voulu. »

C'est joliment tourné pour ne pas utiliser le mot "préservatif", mais ce n'en est pas moins très clair. Dans la mesure où la prophylaxie (établir les conditions évitant qu'une maladie se propage) relève aussi de mesures visant à soigner une maladie. Dans la mesure où il est dit "soigner une maladie" et non "soigner un malade", cela englobe bien entendu l'usage du préservatif entre conjoints mariés.
Comme cette question est fréquemment revenue dans les débats sur la morale catholique, je pense que cela intéressera certains.
C'est bien bsm15!!

mais cela avait deja etait dit dans les journaux:

Le ministre de la santé du pape, le cardinal mexicain Javier Lozano Barragan est par ailleurs revenu sur la question, dans un entretien jeudi 20 janvier au quotidien italien La Repubblica. "Le Vatican interdit le recours au préservatif dans la lutte contre le Sida parce que "l'objectif est d'empêcher la fornication", a t-il expliqué.
"L'utilisation du préservatif pour éviter la propagation du Sida n'est pas acceptable parce que l'objectif est la lutte contre la fornication", a-t-il affirmé.
"Le sixième commandement le dit clairement: ne forniquez pas. Ce n'est pas une position négative. Nous le faisons pour défendre la vie", a-t-il ajouté.
Le prélat a toutefois reconnu le droit pour une épouse dont le mari est malade du Sida de lui demander de mettre un préservatif. "C'est son droit. Elle a le droit de demander à son mari de mettre un préservatif", a-t-il admis.


Tu fairais bien quand meme d'envoyer ton extrait aux prelats catholiques qui ont sorti sur les ondes de la BBC que le preservatif etaient interdit meme entre couples mariés dont l'un est séropo ;)

ils l'ont ecrit aussi:

../.. le père Felice Ruffini, a affirmé que même dans le cas d’un couple dont l’un des partenaires était malade de Sida, le préservatif n’était pas admis par l’Eglise. "La chasteté est la solution à poursuivre : le Christ n’a pas assuré un chemin facile à ceux qui voulaient le suivre".

Tu as certainement raison (au moins sur le plan du bon sens!!) mais je que le message qui soit le plus souvent et le plus clairement exprimé c'est
'A bas le preservatif!!"

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 06 mars 2006 18:22

Message par proserpina

Au fait BSM.... ca pose quand meme un sacré problème :? :?

Ben oui, parce que le preservatif est deconseillé parce qu'il est inneficace.. en quoi serait il plus efficace quand on est marié???? :shock: :shock: :shock:

Le passage du couple devant monsieur le curé rend il le preservatif moins poreux????


bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 06 mars 2006 18:55

Message par bsm15

Il faut bien prendre en compte la manière dont est envisagée l'usage du préservatif dans un couple marié dont l'un des partenaires est porteur du HIV : prophylaxie, et non contraception.

Le mariage ne rend pas le préservatif moins poreux, il rend la relation sexuelle morale. Nuance... Bien sûr, si le partenaire non porteur du HIV veut être sûr de ne pas être atteint par la maladie, la seule solution sûre à 100% est l'abstinence... Mais l'abstinence, c'est difficile. Personnellement, je ne sais pas ce que je ferais.
Encore un cas de conscience où l'Eglise ne se permet pas de dicter aux catholiques la conduite à adopter...

Non, Proserpina, le message le plus souvent et le plus clairement exprimé n'est pas "A bas le préservatif". C'est ce que les média font dire au Vatican, pour des raison que je préfère ne pas chercher à comprendre. Il faudra un jour que les média acceptent de comprendre que le message de l'Eglise et du Christ est complexe, difficile à recevoir, mais qu'il est toujours lié à une conception très réaliste de l'homme, et que l'Eglise ne demande jamais à ses fidèles quelque chose d'humainement irréalisable sans la grâce de Dieu. Et enfin, ce n'est pas elle qui juge, mais Dieu. Même si l'Eglise excommuniait quelqu'un, ou déclarait quelqu'un en état de péché mortel, on ne pourrait pas être sûr que Dieu ne lui accorderait pas son pardon, ou même que cette personne ne passerait pas devant tous les saints au Royaume des Cieux.

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 07 mars 2006 04:01

Message par proserpina

bsm15 a écrit :Il faut bien prendre en compte la manière dont est envisagée l'usage du préservatif dans un couple marié dont l'un des partenaires est porteur du HIV : prophylaxie, et non contraception.

Le mariage ne rend pas le préservatif moins poreux, il rend la relation sexuelle morale. Nuance... Bien sûr, si le partenaire non porteur du HIV veut être sûr de ne pas être atteint par la maladie, la seule solution sûre à 100% est l'abstinence... Mais l'abstinence, c'est difficile. Personnellement, je ne sais pas ce que je ferais.
Encore un cas de conscience où l'Eglise ne se permet pas de dicter aux catholiques la conduite à adopter...

Non, Proserpina, le message le plus souvent et le plus clairement exprimé n'est pas "A bas le préservatif". C'est ce que les média font dire au Vatican, pour des raison que je préfère ne pas chercher à comprendre. Il faudra un jour que les média acceptent de comprendre que le message de l'Eglise et du Christ est complexe, difficile à recevoir, mais qu'il est toujours lié à une conception très réaliste de l'homme, et que l'Eglise ne demande jamais à ses fidèles quelque chose d'humainement irréalisable sans la grâce de Dieu. Et enfin, ce n'est pas elle qui juge, mais Dieu. Même si l'Eglise excommuniait quelqu'un, ou déclarait quelqu'un en état de péché mortel, on ne pourrait pas être sûr que Dieu ne lui accorderait pas son pardon, ou même que cette personne ne passerait pas devant tous les saints au Royaume des Cieux.
Je ne suis pas croyante mais je te rejoins sur un point : ce n'est pas l'eglise qui juge c'est Dieu.... mais d'une part c'est très recent ! ensuite cela n'a jamais empeche l'eglise de porter des jugements au nom de Dieu!

Je me demande si tu es de bonne foi quand tu dis
Encore un cas de conscience où l'Eglise ne se permet pas de dicter aux catholiques la conduite à adopter...
Encore une fois, tu as une reflexion d'homme occidental, qui a le preservatif a portée de main et de porte monnaie, qui a les informations sur les risques, la façon de l'employer...

Crois tu reellement qu'en afrique ou les institutions sociale catholiques sont la plupart du temps presque aussi importante que les organisation gouvernemental refuser de parler du preservatif, refuser de disribuer le preservatif ne soit pas dicter la conduite à adopter :shock:


J'ai des interviews d'hommes d'eglise nottament au Brésil qui dénonce l'attitude des eveques qui interdisent le preservatif au mépris de la santé publique!

Je crois que tu jettes un peu facilement l'anathème sur les médias ;)

Parce que tu dis toi meme que tu as eu beaucoup de mal à trouver une référence indiquant la non-interdiction de l'usage du preservatif :lol:

Pour revenir à ton eglise qui ne se permet pas de dicter la conduite à adopter.. je lisais justement sur un autre forum un catholique qui s'offusquait d'un pretre qui avait demandé aux femmes porteuses de sterilet de sortir!!

Bel exemple de liberté vraiment!

florence_yvonne


Messages : 291
Enregistré le : 16 sept. 2005 03:09
Localisation : montpellier

Contact :

Ecrit le 07 mars 2006 05:27

Message par florence_yvonne

sortez couverts :wink:

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 07 mars 2006 13:25

Message par bsm15

Il est vrai que j'ai eu du mal à retrouver le texte du Magistère qui autorisait l'usage du préservatif au sein d'un couple marié.
Mais je n'en ai trouvé aucun qui l'interdisait...

Atheos


Messages : 8
Enregistré le : 30 janv. 2006 05:12

Ecrit le 07 mars 2006 13:54

Message par Atheos

Le message de Jésus est complexe ... bien sur ... Pourtant JP arrivait magnifiquement a le simplifier quand il rendait visite a l'Afrique. Il aurait sans doute pu sauver un bon paquet de vies humaines, mais non, le catholicisme est ce qu'il est. Suivre un commandement de Dieu c'est plus important que de vivre ... :twisted:
"La religion est le plus grand obstacle dont les hommes de progrès doivent tout d'abord débarrasser la route."
(Emile Zola / 1840-1902)
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Saturnin

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 60
Enregistré le : 16 août 2005 06:12
Localisation : Toulouse

Ecrit le 07 mars 2006 14:40

Message par Saturnin

Atheos a écrit : Le message de Jésus est complexe ... bien sur ... Pourtant JP arrivait magnifiquement a le simplifier quand il rendait visite a l'Afrique. Il aurait sans doute pu sauver un bon paquet de vies humaines, mais non, le catholicisme est ce qu'il est. Suivre un commandement de Dieu c'est plus important que de vivre ...
Quel foutage de gueule... il a toujours dit, partout et à tout le monde, de ne pas avoir de relations en dehors du mariage. Alors soit il a une influence sur les populations et ils l'ont écouté, soit il n'en a aucune et quoiqu'il ait dit, de toutes façons, ils n'en auraient pas tenu compte. Il n'a en outre jamais parlé de préservatif car il n'a pas à légiférer sur le péché.

Il me semble évident qu'il était tout à fait d'accord avec le fait que des laïcs recommandent de porter une capote.

C'est comme un homme politique avec le travail au noir: ils préfèrent bien sûr que les chômeurs taffent au noir plutôt que de ne rien faire, mais s'ils le disent ils ont l'air un peu crétins et trahissent l'ensemble de leur discours.

C'est clair?

Saturnin
- Il n'y a pas de 'monde réel' indépendant de, et disponible, face auquel nous devrions vérifier nos convictions chrétiennes, parce que ces convictions sont la façon la plus achevée, et, en même temps, la plus élémentaire, de voir ce qu'il en est du monde - John Milbank

florence_yvonne


Messages : 291
Enregistré le : 16 sept. 2005 03:09
Localisation : montpellier

Contact :

Ecrit le 07 mars 2006 16:28

Message par florence_yvonne

le message de jésus manquerait-il de clarté sur la question du préservatif ? au fait, en quoi était il à l'époque de jésus, en vessie de chèvre ?

Atheos


Messages : 8
Enregistré le : 30 janv. 2006 05:12

Ecrit le 07 mars 2006 16:34

Message par Atheos

Non.

Le pape aurait du dire qu'il fallait mettre la capote. Il aurait pu sauver des vies. Il l'a pas fait. Les conséquences sont la ...

Quand il raconte au africains qui'il ne faut pas avoir de relations avant le mariage il sait tres bien que c'est impoossible de les en convaincre. C'est encré dans la culture africaine (une certaine partie en tout cas). Mettre des capotes aurait pu devenir un reflexe. JP en a décidé autrement. Merci JP ...
"La religion est le plus grand obstacle dont les hommes de progrès doivent tout d'abord débarrasser la route."
(Emile Zola / 1840-1902)
[img]http://img149.imageshack.us/img149/1925 ... 2er.th.png[/img]

Vovoss


Messages : 2
Enregistré le : 20 sept. 2005 07:57

Ecrit le 07 mars 2006 17:11

Message par Vovoss

Ah les Africains,

Heureusement qu'ils sont là, avec leur insatiable libido et leurs inévitables infidélités (paraît-il), pour que nous n'ayons pas besoin de nous poser la question de la légitimité du message de l'Eglise: avec un exemple pareil, sa position est forcément criminelle.

Je voudrais moi aussi pousser un coup de gueule contre l'Eglise qui ne demande pas aux violeurs de mettre un préservatif... Je trouve que c'est criminel de leur part.



Si on prône un monde où le sexe est libre, alors oui la capote est nécessaire. Cependant celle-ci n'est qu'une rustine pour les MST, elle n'est en rien la panacée.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités