Jésus

Foire aux questions sur l'enseignement Catholique. La Sainte Trinité - L'âme et l'immortalité - Le péché - La Grâce - La communion des saints - Marie - Baptême des enfants - La confirmation - mariage - La sainte Eucharistie - Les sacrements - Le purgatoire - L'enfer - Statues.
Règles du forum
Dans le catholicisme, la liturgie est l'ensemble des rites et des cérémonies mis en œuvre au cours d'une célébration religieuse officielle, rendu par le peuple à YHWH, Dieu unique, Dieu trinitaire, Père, Fils et Esprit-Saint.
Répondre
Luc

[ Christianisme ]

Messages : 44
Enregistré le : 23 nov. 2003 22:35
Localisation : Canada (Québec)

Contact :

Jésus

Ecrit le 15 avr. 2006 17:32

Message par Luc

Jésus dit Jésus de Nazareth (8–4 av.-J.C. — 30–33 apr.-J.C.) et appelé également Jésus-Christ par les chrétiens (grec: Ιησούς Χριστός (Iesous Christos), (Jésus vient de l'hébreu : ישו - yešū signifiant Dieu est salut, et Christ est la traduction grecque du terme hébreu « Messie » (משיח - machiakh), celui qui est oint) est le personnage central du christianisme ; il est considéré par les chrétiens comme le Messie et le Fils de Dieu (vrai Dieu et vrai homme, en une seule personne). Les catholiques, les protestants et les orthodoxes le célèbrent religieusement, et même l'adorent en tant que Dieu (deuxième personne de la Trinité) ; d'autres courants chrétiens le célèbrent religieusement en développant des croyances plus variées. Les musulmans le considérent comme le dernier grand prophète avant Mahomet.

Résumé de la vie de Jésus

D'après les Évangiles, Jésus serait né dans le village de Bethléem. Le recensement des populations sous occupation romaine ayant été ordonné par un édit de César Auguste, Marie, mère de Jésus, et son époux Joseph, furent contraints de rejoindre leur village d'origine. La naissance de Jésus à Bethléem accomplirait parfaitement la prophétie de Michée ; certains pensent que cette affirmation serait surtout symbolique, car Bethléem, en hébreu la maison du pain, est réputée « ville de David » où le Messie doit naître.

Selon les évangiles de Matthieu et de Luc, cette naissance aurait eu lieu durant la dernière année du règne de Hérode Ier le Grand, soit 4 ans avant l'ère qui porte son nom (il est cependant précisé dans l'Évangile de Luc que cette naissance a lieu durant un recensement. Le seul connu à cette époque est celui de Quirinius, qui a eu lieu en l'an 7 av.-J.C.), et mort à Jérusalem en l'an 30 ou 33, crucifié sous le mandat du procurateur Ponce Pilate.

Les évangiles rapportent :

La naissance virginale dans le prologue de deux des quatre évangiles (Matthieu et Luc). Ces prologues sont estimés, par une partie des spécialistes, plus tardifs que le reste du texte (mais sans preuve philologique). Les évangiles mentionnent également la correspondance du récit de sa naissance avec plusieurs prophéties de l'Ancien Testament.
Sa transfiguration entre Moïse et Élie (dans l'évangile selon Marc). L'apparition des personnages de Moïse et de Élie est considérée par certains comme hautement symbolique. Moïse est un fondateur de religion et Élie est à l'époque le prophète le plus aimé du judaïsme. Élie est également réputé n'avoir pas connu la mort, être monté aux cieux de son vivant et devoir revenir en même temps que le Messie. Ce fut également, toujours selon l'Ancien Testament, le sort d'Enoch.
Sa Passion, c'est-à-dire ses souffrances et sa mort sur la croix (instrument de supplice) ;
Sa Résurrection constatée au matin de Pâques ;
Son Ascension (c'est-à-dire l'enlèvement de son corps au ciel).

Représentation de Jésus-Christ selon la doctrine catholique du Sacré-Cœur de Jésus-ChristLes quatre évangélistes font le lien avec quelques passages des prophètes des siècles antérieurs (notamment dans le livre d'Isaïe et les Psaumes) comme annonce de la passion et de la résurrection de Jésus, et de son rôle de Messie.

Les Actes des Apôtres rapportent :

La Pentecôte, 50 jours après Pâques, à la suite de laquelle les apôtres commencent la diffusion intensive de son message ;
Les débuts de l'Église et de son expansion.
Beaucoup de miracles sont aussi attribués à Jésus, essentiellement des guérisons d'aveugles, de sourds, de lépreux et de paralytiques. En outre, plusieurs résurrections lui sont attribuées : celle de l'esclave d'un centurion romain, celle du fils unique d'une veuve de la ville de Naïn, celle de la fille d'un nommé Jaïrus, et celle de Lazare, son ami, frère de Marthe et Marie.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités