Benoït XVI et la morale

L'Eglise institution - l'Eglise universelle. L'Église est dirigée par le Pape, sous la supervision d'archevêques, d'évêques et d'un clergé qui fonctionne selon une forme de gouvernement épiscopal. [Papauté/Infallibilité pontificale/Vatican]
Règles du forum
L'histoire diplomatique du Vatican commença au IVe siècle, mais les frontières de la puissance de la papauté ont évolué au fil du temps et des siècles. Les papes, dans leurs prérogatives de pouvoir temporel, ont dirigé une grande partie de la péninsule italienne, Rome comprise, durant un millénaire.
Répondre
persephone

Avatar du membre

Messages : 52
Enregistré le : 26 mars 2005 11:12
Localisation : france

Ecrit le 22 avr. 2005 09:12

Message par persephone

Non Christian, je ne pense pas qu'il y ait une confusion entre le sexe et l'amour dans la mentalité des hébreux.

Les interdits sexuels sont clairs : homosexualité, inceste ...

Si tu lis le récit de la destruction de Sodome (Genèse 19) lorsque les anges arrivent dans la ville, les hommes de Sodome se pressent chez Loth et lui demandent :
Où sont les hommes qui sont venus chez toi ? Fais les sortir pour que nous les "connaissions" ( au sens hébraïque du verbe connaître, donc sexuellement)

L'interdit de l'homosexualité est bien exprimé. Sodome sera détruite pour ses "oeuvres mauvaises" et ses "grands péchés".

Le cadre légitime des relations sexuelles est défini : l'homme quittera son père et sa mère et ne fera qu'UN avec son épouse.

Ce n'est pas la mentalité grecque qui introduit un interdit ... D'ailleurs, l'homosexualité était tout à fait admise et légale, chez les grecs !

Il est vrai que Paul, pourtant de culture grecque est particulièrement virulent.

Quand à Jésus, on lui prête une chasteté totale, tout au long de sa vie : Jésus a aimé l'humanité jusqu'à donner sa vie pour elle, mais il est mort vierge.

Là encore, on distingue bien "l'agapé" amour-charité, de l'Eros, amour sexuel.
"Et sachez-le, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."
Matthieu 28

Christian C

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 20 avr. 2005 05:09

sodome ,

Ecrit le 22 avr. 2005 09:29

Message par Christian C

Chère Perséphone,

"Si tu lis le récit de la destruction de Sodome (Genèse 19) lorsque les anges arrivent dans la ville, les hommes de Sodome se pressent chez Loth et lui demandent :
Où sont les hommes qui sont venus chez toi ? Fais les sortir pour que nous les "connaissions" ( au sens hébraïque du verbe connaître, donc sexuellement) "

il s'agit encore une fois d'une interprétation tendancieuse. Il ne faut pas se tromper, la problématique de Sodome et Gommorhe est ailleurs.

persephone

Avatar du membre

Messages : 52
Enregistré le : 26 mars 2005 11:12
Localisation : france

Ecrit le 22 avr. 2005 09:56

Message par persephone

Evidemment, on ne peut pas réduire Sodome aux pratiques sodomites, mais cette simple petite scène est représentative de l'interdit de l'homosexualité.

Les deux anges frappent de cécité les hommes avides de les connaître.

C'est bien de chercher toute la symbolique d'un texte, et la Bible est faite pour ça, mais parfois, il faut aussi, tout simplement, prendre le texte au 1er degré, c'est tout aussi révélateur ...

En l'occurence, c'est révélateur du refus des relations homosexuelles par les redacteurs de ce texte !!
"Et sachez-le, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."
Matthieu 28

Brunehilde

Avatar du membre

Messages : 4
Enregistré le : 08 mars 2005 14:49
Localisation : Quelque part au Canada

Ecrit le 27 avr. 2005 14:20

Message par Brunehilde

Christian, tu demandes de quel droit nous jugeons. Comme Perséphone te le dit, je ne juge pas les personnes, mais d'après la Parole de Dieu, des actes qui ne sont pas en ligne avec ce que Dieu demande.

J'espère bien que je vois la poutre dans mon oeil, je ne me considère pas parfaite, loin de là.

Quand aux 613 commandements et comment décider lesquels suivre et lesquels laisser tomber, voici.

Même après la mort et la résurrection de Jésus, dans les Actes des Apôtres et dans les lettres de Paul, Pierre, Jean, etc., on trouve encore des passages décrivant aux Chrétiens comment ils doivent vivre et agir s'ils appartiennent vraiment à Jésus et quels comportements éviter. Si tu vas lire le premier chapitre de la lettre aux Romains, tu verras que c'est un des endroits où Paul indique clairement que l'homosexualité n'est pas dans les plans du Seigneur. C'est donc un élément que je mets sur un autre pied que, par exemple, les sacrifices d'animaux ou l'interdiction de raser la barbe.

Maintenant: si tu n'es pas d'accord avec cela, c'est ta décision, mais sache que ce n'est pas moi qui l'ai dit, c'est la Bible. Alors c'est avec son Auteur que tu dois faire une décision.

Et autre élément, si tu es en désaccord avec la Bible, c'est tout à fait ton droit, mais tu ne peux pas t'attendre à ce qu'un homme nommé à la tête d'une Église Chrétienne se sente la même liberté de mettre de côté les bouts de doctrine biblique qui ne l'intéressent pas autant. À ce que je sache, c'est là que toute cette discussion a débuté et c'était pour dire que si Benoît XVI demeure le conservateur qu'on a connu jusqu'ici sur plusieurs points, il n'y a pas à s'en surprendre, au contraire.

Christian C

Avatar du membre

Messages : 30
Enregistré le : 20 avr. 2005 05:09

juger ?

Ecrit le 28 avr. 2005 09:32

Message par Christian C

"Comme Perséphone te le dit, je ne juge pas les personnes, mais d'après la Parole de Dieu, des actes qui ne sont pas en ligne avec ce que Dieu demande."

Ne pas juger une personne humaine, revient à ne juger aucun de ces actes.
Lorsque les actes d'une personne me cause un préjudice alors je demande justice, et réparation, c'est la personne qui est jugée, et qui doit rendre alors réparation pour le préjudice reconnue.

Les actes homosexuels d'une personne ne me cause aucun préjudice, et elles ne causent aucun préjudice à la vie de notre Cité, je n'ai donc pas à juger de la personne homosexuelle. Ces actes ne sont pour moi, et pour la cité ni bien, ni mal.

Il en va de même pour une femme qui cause en assemblée, à partir du moment où cette parole édifie et ne cause aucun préjudice à personne et à la vie de l'assemblée, je ne vois pas pourquoi il faudrait qu'une personne sous prétexte qu'elle est une femme doive se taire en assemblée ?
C'est pourtant une recommandation des épîtres de Paul. Je ne suis pas soumis à Paul, mais je vis en vérité en notre Seigneur Jésus-Christ. Ainsi je fais la distinction entre l'esprit machiste et homophobe de Paul, dans le contexte culturel machiste et homophobe de l'époque, et la Parole vivante et donc salvatrice en notre Seigneur Jésus-Christ.

Tu es bien sûr libre de juger, et d'empêcher une personne homosexuelle de vivre un projet de vie d'amour avec une personne de même sexe, mais peux-tu dire que tu juges au nom du Christ, ne vaudrait-il pas honnêtement et humblement assumer pleinement la responsabilité de ton jugement personnel et de tes préjugés ?

Matthieu 7:1 Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.

Jean 3:17 Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

qu'en penses-tu ?

persephone

Avatar du membre

Messages : 52
Enregistré le : 26 mars 2005 11:12
Localisation : france

Ecrit le 28 avr. 2005 09:45

Message par persephone

Il n'est pas question de juger et d'empêcher les homos ou les autres de vivre ensemble, ou d'élever des enfants ...

Je n'étais pas allée plus loin que de poser la question : est-ce que nous sommes prêts à voir des couples gays recevoir, devant l'autel, le sacrement du mariage ?

Et qu'est-ce que cela signifierait, pour l'évolution de l'Eglise ?

Je ne suis pas du tout homophobe.
"Et sachez-le, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."
Matthieu 28

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar du membre

Messages : 321
Enregistré le : 23 oct. 2003 17:08
Localisation : québec

Ecrit le 29 avr. 2005 05:46

Message par septour

il y aura tjrs une resistance aux changements,longtemps encore des gens croiront que le mariage est venu de dieu , non des humains ,pourtant le mariage a tjrs existé pour des raisons autres que l'amour et tres terre a terre: comme la conservation d'un patrimoine familliale ou le moyen "legal"pour un male de s'accaparer d'une femme convoitée,continuer une lignée et bien d'autres raisons avouables ou non.
puis les religions ont sacralisé cette institution mellant dieu a leur ambition de controler tous les aspects de la vie des hommes.les églises ayant pris une position homophobe le mariage sera interdit aux gays.
mais les choses changent,le mariage a de moins en moins un caractére sacré et de plus en plus une tournure pratique et légale.
pour ma part,le mariage de 2 personnes du méme sexe, ne me géne pas,ne m'enleve rien.si ces 2 personnes desirent une union officielle et peut les rendre heureux,pourquoi pas?!!

persephone

Avatar du membre

Messages : 52
Enregistré le : 26 mars 2005 11:12
Localisation : france

Ecrit le 29 avr. 2005 05:57

Message par persephone

Oui, mais les catholiques ont fait du mariage un SACREMENT, ce qui n'est pas le cas des protestants ...

Donc, un sujet beaucoup plus délicat ..
"Et sachez-le, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde."
Matthieu 28

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité