De l'Eglise en général et du Pape en particulier

L'Eglise institution - l'Eglise universelle. L'Église est dirigée par le Pape, sous la supervision d'archevêques, d'évêques et d'un clergé qui fonctionne selon une forme de gouvernement épiscopal. [Papauté/Infallibilité pontificale/Vatican]
Règles du forum
L'histoire diplomatique du Vatican commença au IVe siècle, mais les frontières de la puissance de la papauté ont évolué au fil du temps et des siècles. Les papes, dans leurs prérogatives de pouvoir temporel, ont dirigé une grande partie de la péninsule italienne, Rome comprise, durant un millénaire.
Répondre
bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

De l'Eglise en général et du Pape en particulier

Ecrit le 26 nov. 2005 06:18

Message par bsm15

Il y a quelque chose de pourri dans l'Eglise de France. Rien de sensationnel jusqu'ici. Précisons.

Je souhaiterais, dans un esprit de correction fraternelle, faire part de mon énervement face à une attitude aujourd'hui courante chez beaucoup d'ecclésiastiques et de fidèles : le Pape et le Magistère exerceraient une censure démesurée, n'accepteraient aucune polyphonie dans la théologie catholique.

Il me semble qu'il y a de la part de ces personnes une certaine mauvaise foi. Quand on se déclare catholique, on est tenu d'adopter -au minimum- une attitude de bienveillance à l'égard du Saint-Siège, partant du principe que le Pape veut le bien de l'Eglise dans son sens étroit comme dans son sens large, et admettant également que le Saint-Esprit est pour quelque chose dans son élection. Dès lors, si l'on croit se trouver en désaccord avec le Magistère, ce sont nos positions qu'il faut commencer par remettre en question et non celles de l'Eglise, quelle que soit le degré d'autorité que celle-ci leur imprime. Si, après un long examen et de nombreuses demandes d'éclaircissements, on se trouve toujours en désaccord, il serait particulièrement méritoire de suspendre son jugement et d'attendre que l'avancée du temps montre qui avait raison, sans se lancer dans une contre-propagande de mauvais aloi.

On pourra me dire : le Magistère peut se tromper. Certes ; cela est possible canoniquement parlant, dès lors qu'une affirmation n'a pas été faite dans le cadre de l'infaillibilité : c'est d'ailleurs le cas de la très grande majorité des affirmations du Magistère. Néanmoins, il me semble que jamais d'affirmation contestable par un catholique qui adopterait cette attitude de bienveillance n'ait été émise. Peut-être suis-je dans l'erreur. Le fait est que, paradoxalement, les personnes qui se montrent critiques vis-à-vis du Magistère s'inquiètent de ce qu'aucune discussion ne soit possible. Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ; qu'elles se rassurent.

Par exemple, des encycliques comme Fides et Ratio ou Splendor Veritatis on été la cible de remarques acerbes venant de nombreux théologiens, notamment français ou allemands. Mais qu'est-ce qu'une encyclique ? Pour ceux qui les critiquent, on a l'impression qu'il s'agirait d'une série d'affirmations, toutes vraies indépendemment l'une de l'autre, expression de la dictature odieuse que prétendrait exercer le Vatican. Le problème est qu'une encyclique n'est pas cela, et Jean-Paul II l'a d'ailleurs très bien explicité : une encyclique se présente comme un support pour les discussions des théologiens, qui donne une orientation d'ordre général ; bien sûr, un théologien en désaccord avec cette orientation générale ne pourrait pas publier ou enseigner en tant que catholique. Mais cela ne veut pas dire qu'il ne puisse y avoir de discussion sur des points particuliers, ou même sur la définition précise de l'orientation générale.

Quand le Vatican publie un Abrégé du Catéchisme de l'Eglise catholique, entend-il publier un catalogue de vérités incontestables ? ( Je n'y ai pas trouvé d'affirmations scandaleuses, d'ailleurs) . Absolument pas. Il s'agit (je cite, Abrégé, quatrième article) "de proposer à nouveau un dialogue idéal entre le maître et le disciple, par une série incessante de questions qui attirent le lecteur, l'invitant à avancer dans la découverte d'aspects toujours nouveaux de la vérité de sa foi". Rien de totalitaire là-dedans. Certains schismatiques de ma connaissance y verraient même une preuve supplémentaire de l'invasion du Vatican par l'esprit moderniste. L'Abrégé se présente de fait avant tout comme un outil pour la réflexion personnelle et la pastorale.

Alors, de grâce, à tous les évêques, les prêtres, et à mes frères dans la foi, cette prière :
L'Eglise connaît aujourd'hui suffisamment de difficultés pour que nous n'en rajoutions pas par notre refus d'avoir une attitude bienveillante à l'égard du Magistère, que nous n'ergotions pas sur chaque affirmation de notre Pape, et que nous avancions dans un esprit d'unité, unité qui peut et doit permettre le dialogue, dialogue que le Vatican n'a jamais prétendu interdire.

On ne rappellera jamais assez le vieil adage : "in necessariis unitas, in dubiis libertas, in omnibus caritas".

Vos réactions sont les bienvenues.

Source : http://d-cortes.blogspot.com/

Tétraèdre

Avatar du membre

Messages : 171
Enregistré le : 14 nov. 2005 17:10

Ecrit le 26 nov. 2005 07:16

Message par Tétraèdre

Au départ comme vous dites l'infaillibilité se limite au symbole des apôtres donc aux dogmes et est collégiale même si c'est le Pape élu qui tranche . Mais l'Église Universelle est aussi un gouvernement de poliques écclésiales, de droit canon, d'administration etc.....
Le cathéchisme de l'église catholique est en fait comme UN CATALOGUE des principaux enseignement référant à la Bible, à la Tradition deux fois millénaire et aux règles du droit Canon régissant et permettant l'UNITÉ de L'Église et garantissant sa SAINTETÉ dans l,enseignement de la VÉRITÉ .
Malgré tout l'ÉGlise catholique n'est pas figée et évolue sans cesse vers le MIEUX loin du pire . 1)Il y a les dogmes qui sont très limités mais englobe toute la doctrine catholique , et nier un de ces dogmes Comme par Exemple l'Immaculée Conception c'est les nier tous car c'est un tout dans la parfaite complémentarité .
2) Il y a les vérités révélés déjà bien interprétés mais pas encore complétement définient pour être considérés comme des dogmes
3) Il y a aussi les nouvelles propositions comme par exemple la définition d'une anthropologie catholique binaire ou ternaire et des centaines d'autres sujets à l'étude .

Grâce et Miséricorde

Avatar du membre

Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2005 00:45
Localisation : Nouvelle Calédonie

Ecrit le 29 nov. 2005 04:52

Message par Grâce et Miséricorde

Je voulais juste dire que le problème des gens qui critiquent, en disant qu'on ne peux pas discuter avec ceux qui sont " à leur tête", se retrouve même chez les chrétiens qui n'ont fait aucune étude théologique face au prêtre de leur paroisse par exemple. Si le prêtre ne veut pas accepter par exemple une manière de faire, qui est en fait une mauvaise habitude qu'ils ont prise, et même s'il se justifie théologiquement ou liturgiquement, ils ne l'acceptent pas. Ils critiquent, ils calomnient, ils disent qu'on ne peut pas discuter avec lui ect...
C'est une attitude plus courante dans l'Eglise que celle d'ouvrir le dialogue et de chercher l'unité, malheureusement. Heureusement qu'il y a de bonnes volontés pour continuer à faire avancer l'unité et montrer une aute image de l'Eglise.
Jusques à quand jugerez-vous faussement, soutiendrez-vous les prestiges des impies ? psaume 82,2

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 29 nov. 2005 05:45

Message par bsm15

Et oui ! Poussons un grand coup de gueule -dans un esprit de correction fraternelle- contre les responsables d' "équipes liturgiques" qui pensent en savoir plus que leur curé. Et contre les curés qui pensent en savoir plus que leur évêque. Et contre les évêques qui pensent en savoir plus que le Pape. L'Eglise est sans doute l'institution au monde où il existe le plus d'organisme de représentation et de concertation... utilisons-les avant de critiquer sans discernement !

Grâce et Miséricorde

Avatar du membre

Messages : 9
Enregistré le : 27 nov. 2005 00:45
Localisation : Nouvelle Calédonie

Ecrit le 29 nov. 2005 06:11

Message par Grâce et Miséricorde

D'accord pour les utiliser et se faire critiquer en le faisant. Et pour laisser la place à qui veut faire le boulot dès que quelqu'un en exprime le désir. :wink:
Jusques à quand jugerez-vous faussement, soutiendrez-vous les prestiges des impies ? psaume 82,2

Saturnin

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 60
Enregistré le : 16 août 2005 06:12
Localisation : Toulouse

Ecrit le 29 nov. 2005 06:39

Message par Saturnin

bsm15: excellent post. J'approuve la démarche.

In Pax Christi
Saturnin
- Il n'y a pas de 'monde réel' indépendant de, et disponible, face auquel nous devrions vérifier nos convictions chrétiennes, parce que ces convictions sont la façon la plus achevée, et, en même temps, la plus élémentaire, de voir ce qu'il en est du monde - John Milbank

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Re: De l'Eglise en général et du Pape en particulier

Ecrit le 29 nov. 2005 07:33

Message par proserpina

bsm15 a écrit :.../...
Alors, de grâce, à tous les évêques, les prêtres, et à mes frères dans la foi, cette prière :
L'Eglise connaît aujourd'hui suffisamment de difficultés pour que nous n'en rajoutions pas par notre refus d'avoir une attitude bienveillante à l'égard du Magistère, que nous n'ergotions pas sur chaque affirmation de notre Pape, et que nous avancions dans un esprit d'unité, unité qui peut et doit permettre le dialogue, dialogue que le Vatican n'a jamais prétendu interdire.
.../....


Le blanc seing que tu réclames s'applique t il aussi aux actes politiques? :lol:

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 29 nov. 2005 12:03

Message par LumendeLumine

En tout cas, merci pour la réflexion avec laquelle je suis entièrement d'accord.

Quiconque a déjà discuté avec le Cardinal Ratzinger, du temps qu'il était à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, s'est bien rendu qu'en fait c'était un homme du dialogue incomparable. Cependant, l'Église peut et doit dire ce qui fait partie de sa foi et ce qui n'en fait pas partie. Saint Thomas d'Aquin, ce génie, s'est lui-même tut à certains reprises, là où son avis ne concordait pas avec celui de l'Église, notamment au sujet de l'Immaculée Conception. Le temps lui a finalement donné raison :D

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 29 nov. 2005 13:29

Message par bsm15

A Proserpina :

Voyons ! Tout le monde sait bien que l'Eglise ne fait pas de politique ! :lol:

xav


Messages : 121
Enregistré le : 08 mai 2005 07:18
Localisation : Belgique - Province de Brabant (Court-Saint-Etienne)

Ecrit le 29 nov. 2005 14:44

Message par xav

Bon post.

Ce qui tue l'Eglise ce n'est pas les critiques venant de l'extérieur, mais les critiques venant de son sein.

Rien de pire dans n'importe quelle organisation que la critique pour la critique .
O ma joie Christ est ressuscité

Que le Christ habite en vos coeurs par la foi, restez enraciné dans l'amour, établis dans l'amour. (Eph 3, 17)

Dieu est amour 1 Jn 4, 16

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 29 nov. 2005 19:14

Message par proserpina

bsm15 a écrit :A Proserpina :

Voyons ! Tout le monde sait bien que l'Eglise ne fait pas de politique ! :lol:


Ben bien sur, pourquoi s'incruste elle l'onu à ton avis ? :lol:

Et pourquoi donc jean paul 2 envoya des félicitions pour l'anniversaire de Pinochet ;)

Question dogmatique sans doute :lol:

bsm15

Avatar du membre

Messages : 340
Enregistré le : 26 nov. 2005 06:12

Ecrit le 30 nov. 2005 05:39

Message par bsm15

proserpina a écrit :
bsm15 a écrit :A Proserpina :

Voyons ! Tout le monde sait bien que l'Eglise ne fait pas de politique ! :lol:


Ben bien sur, pourquoi s'incruste elle l'onu à ton avis ? :lol:

Et pourquoi donc jean paul 2 envoya des félicitions pour l'anniversaire de Pinochet ;)

Question dogmatique sans doute :lol:


C'était ironique de ma part :wink: ... Bien sûr que l'Eglise fait de la politique, et que parfois elle le fait de manière très contestable. Mon premier post se plaçait plutôt sur le terrain de la doctrine et du droit canon.

Pour la politique, je crois que si nous sommes en désaccord avec l'Eglise, il ne faut pas avoir peur de le dire. Mais attention : l'Eglise a eu des liens avec Pinochet qui nous scandalisent légitimement, certes, mais précisons qu'en Amérique du Sud, l'Eglise a été placée dans une situation très difficile par un certain clergé qui sympathisait ouvertement avec des socialistes tendance dure, voire des maoïstes... sans oublier que Salavador Allende n'était pas le gentil démocrate ouvert et tolérant que l'on croit souvent. Je ne cherche pas à faire l'apologie du régime de Pinochet, qui a commis des crimes odieux, mais... tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir. (Je viens d'entendre que Chirac félicite Omar Bongo pour sa réélection, en France aussi on aime bien les amitiés troubles...).

En fait je crois que le Vatican a du mal à vivre la perte des Etats pontificaux et tente de "surcompenser" par l'action diplomatique depuis 1870... explication psychanalysante qui vaut ce qu'elle vaut.
Pour l'ONU, ça ne me choque pas : je trouve au contraire que le rôle joué par l'Eglise dans cette Assemblée correspond bien à la fonction d' "experte en humanité" qu'avait défini JPII.

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 30 nov. 2005 06:20

Message par proserpina

bsm15 a écrit :
proserpina a écrit :
bsm15 a écrit :A Proserpina :

Voyons ! Tout le monde sait bien que l'Eglise ne fait pas de politique ! :lol:


Ben bien sur, pourquoi s'incruste elle l'onu à ton avis ? :lol:

Et pourquoi donc jean paul 2 envoya des félicitions pour l'anniversaire de Pinochet ;)

Question dogmatique sans doute :lol:


C'était ironique de ma part :wink: ... Bien sûr que l'Eglise fait de la politique, et que parfois elle le fait de manière très contestable. Mon premier post se plaçait plutôt sur le terrain de la doctrine et du droit canon.

..../....
Pour l'ONU, ça ne me choque pas : je trouve au contraire que le rôle joué par l'Eglise dans cette Assemblée correspond bien à la fonction d' "experte en humanité" qu'avait défini JPII.


Ouf me voilà rassurée :D

Moi je trouve très choquante la présence du vatican à l'ONU (d'autant qu'elle a fait du travail de sape en matière de droit de la femme) mais comme ton post porte sur le droit canon et la doctrine, je ne crois pas que ce soit l'endroit pour en discuter :oops:

Nous nous retrouverons peut être sur un autre post :wink:
Cordialemnt

Tétraèdre

Avatar du membre

Messages : 171
Enregistré le : 14 nov. 2005 17:10

Ecrit le 30 nov. 2005 08:30

Message par Tétraèdre

Si Dieu est pertout L'Église catholique à droit d'être partout par Dieu avec Dieu Et en Dieu. Pourquoi les anti-catholiques auraient droit d'être partout et pas l'Église catholique ?

proserpina


Messages : 256
Enregistré le : 07 juil. 2005 17:10

Contact :

Ecrit le 30 nov. 2005 09:07

Message par proserpina

Tétraèdre a écrit :Si Dieu est pertout L'Église catholique à droit d'être partout par Dieu avec Dieu Et en Dieu. Pourquoi les anti-catholiques auraient droit d'être partout et pas l'Église catholique ?


Ben tiens mais oui, acceptons aussi une representation des schiite, des sunnites, des juifs (israel ne represente pas tout les juifs) des temoins de jehovah, des raeliens, des evangelistes, des anglicans, les adorateurs de la licorne rose et j'en passe et des meilleurs :lol:

Nonobstant l'aspect ironique non négligeable :lol:, je crains que tu sois en train de faire dévier le sujet.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités