Une rentrée du caté 2005 en demi-teinte

Forum: Discutions libre
Forum de dialogues libre, espace détente et blague.
Répondre
medico


Messages : 182
Enregistré le : 27 juin 2005 12:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Une rentrée du caté 2005 en demi-teinte

Ecrit le 28 sept. 2005 04:29

Message par medico

Une rentrée du caté 2005 en demi-teinte

En province, les paroisses constatent une légère diminution des inscriptions au catéchisme. A Paris et dans certains diocèses urbains, les chiffres se stabilisent

«Autant que l’année dernière à la même époque !» À la paroisse Notre-Dame d’Aigremont, à la sortie de Besançon, on a enregistré, en cette fin septembre, 58 inscriptions fermes d’enfants au catéchisme. Un chiffre stable que la coordinatrice du catéchisme de cette grosse paroisse du Doubs attribue aux efforts de communication qui sont entrepris depuis quelques années : affichettes dans le quartier, annonces dans la feuille paroissiale et «pour la première fois dans L’Est républicain».

Même constat de stabilité des chiffres dans la paroisse Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Rennes (Ille-et-Vilaine) où l’on considère qu’avec 30 inscrits fermes, «le chiffre se maintient par rapport aux années précédentes» et où l’on rappelle que ce chiffre ne concerne que les écoles publiques, les écoles catholiques se chargeant elles-mêmes de catéchiser leurs élèves.

Dans ce diocèse breton aussi, on fait des efforts de communication, avec, pour la troisième année, une campagne intitulée «N’oubliez pas d’inscrire vos enfants au KT» se déclinant en tracts, en spots radio sur RCF et en insertions dans Ouest-France. De même, pour la paroisse Saint-Pierre en Boulonnais, on dénombre les mêmes chiffres qu’en 2004, c’est-à-dire 70 enfants pour six paroisses.

La diminution des effectifs semble se confirmer


«Les parents sont plus mûrs qu’il y a quelques années, observe Cécile Coppin, responsable de la catéchèse dans cette paroisse du diocèse d’Arras. Ils n’inscrivent plus leur enfant uniquement pour la première communion mais souhaitent vraiment que leurs enfants reçoivent une culture chrétienne.» Là encore, les efforts ont porté du fruit : un courrier avait été envoyé pour annoncer les dates d’inscriptions et des annonces sont parues dans le bulletin diocésain et dans La Voix du Nord.

Dans d’autres paroisses, en revanche, les inscriptions au catéchisme sont en diminution. C’est le cas au Bon Pasteur de Nice (Alpes-Maritimes) qui regroupe cinq paroisses du centre-ville : seulement 200 enfants inscrits cette année, alors qu’ils étaient plus de 230 à la rentrée 2004. Ce n’est pourtant pas faute, pour ce diocèse de Nice, d’avoir fait des efforts de communication : pour la première fois, deux permanences ont été tenues par des bénévoles dans le centre de Nice pour renseigner les familles.

De même à la paroisse de Mérignac, dans la banlieue de Bordeaux, même si la coordinatrice du catéchisme prévoit «un total de 110 enfants», elle n’en a inscrit, pour le moment, qu’une cinquantaine. «De toute façon, 110 enfants, cela reste très peu pour une ville de 65.000 habitants», estime-t-elle. Et s’il n’y a pas eu de communication spéciale faite cette année par la paroisse, c’est parce que, les années précédentes, «les affiches collées à la sortie des écoles se trouvaient vite arrachées».

En cette rentrée 2005 du catéchisme, la tendance à la diminution des effectifs, perceptible depuis une dizaine d’années, semble donc se confirmer. Une diminution que les observateurs expliquent principalement par deux facteurs. L’un culturel : les enfants d’aujourd’hui sont, pour la plupart, nés de parents qui n’ont guère reçu d’enseignement chrétien et pour lesquels l’inscription au caté n’est pas spontanée. L’autre structurel : les loisirs prennent toute la place dans des emplois du temps déjà chargés et les «aménagements» des calendriers scolaires ne suffisent pas toujours.


journal la croix.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance .
AM


http://www.watchtower.org/languages/francais/bible/

ahasverus


Messages : 927
Enregistré le : 29 mai 2005 23:50
Localisation : Asie du Sud Est

Ecrit le 29 sept. 2005 06:43

Message par ahasverus

[Hors sujet - LdL]

paul H.

Christianisme [Catholique]
Avatar du membre

Messages : 46
Enregistré le : 11 mai 2005 17:39
Localisation : Lille (France)

Ecrit le 04 oct. 2005 16:15

Message par paul H.

Salut à tous,

Je pense que ces constatations reflètent aussi la diminution de la part relative des familles d'origines chrétiennes dans la société française et de l'augmentation relative des familles d'origines musulmannes dont les enfants sont beaucoup plus nombreux ; ceci dit, je pense qu'une certaine laïcité fait sont chemin surtout parmi les familles d'origines chrétiennes !

Amicalement

elisheva

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune

Messages : 15
Enregistré le : 14 sept. 2005 13:55

Ecrit le 17 oct. 2005 16:47

Message par elisheva

Bonjour,
Il y a aussi une chose importante qu on oubli souvent. C est le fait que beauoupde familles se teouvent confronter au prob, que les enseignements religieux le cathé en fait se fait bien souvent loin de chez eux et tout le monde ne peut pas faire des km pour y aller. Et en plus il y a des paroisse qui ont une messe par mois si tou va bien. Ca parait simpliste comme explication mais c est la triste realite et je le vois autour de moi, les parents en parlent largement. L Eglise est jugee etre moins presente et ca se ressent .Les gens aimaient quand le cathe se faisait a l ecole et a proximite de chez eux, ils courent toute la journee la semaine et il leur est difficile de supporter encore des deplacements pour assister a une messe ou des cours de cathé. C est un reel probleme et il faudrait en tenir compte.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités